Imprimer

Entretiens

Jeudi 30 Avril 2009

Spécial 14es Rencontres de l'ORME – Le principe de l'accessibilité énoncé par la loi pour l'égalité des droits et des chances, méritait un "plan d'impulsion". On parle aussi de "culture de l'accessibilité"…


Thierry Bertrand, responsable des ressources numériques pour les élèves en situation de handicap (SDTICE – ministère de l'Education nationale)


La loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a été votée le 11 février 2005. C'est une des principales lois sur les droits des personnes handicapées depuis la loi de 1975. Sa principale innovation est d'affirmer que tout enfant, tout adolescent présentant un handicap ou un trouble invalidant de la santé est inscrit dans l'école de son quartier. Cette affirmation repose sur deux principes essentiels : la compensation du handicap et l'accessibilité. "La compensation, c'est par exemple un équipement en matériel particulier qu'on doit apporter à l'enfant pour compenser son handicap", indique Thierry Bertrand, responsable des ressources numériques pour les élèves en situation de handicap au ministère de l'Education nationale. Quant à l'accessibilité, elle peut recouvrir divers aspects, ce peut être par exemple "prévoir un auxiliaire de vie scolaire qui va accompagner un élève handicapé ayant un besoin de traduction ou de reformulation des consignes du maître dans la classe", ce peut être aussi "une accessibilité à des ressources numériques pédagogiques". C'est là qu'intervient le "plan d'impulsion" mis en œuvre par le ministère de l'Education nationale, lancé en 2007 et décliné en quatre grandes actions : la création d'un observatoire de ressources numériques adaptées, c'est-à-dire "rendues accessibles pour une utilisation en milieu scolaire ordinaire par des élèves handicapés" ; le soutien à la production de ressources numériques adaptées ; le financement d'études prospectives dans des domaines encore inexplorés, parce trop pointus ou trop embryonnaires, entrant dans le domaine de l'aide et de l'adaptation aux élèves handicapés" ; le dernier volet de ce plan d'impulsion étant la création d'outils d'information pour le grand public, dont le site "l'école pour tous", dédié à l'information aux  familles, aux responsables de collectivités territoriales et aux enseignants. A propos du principe de l'école pour tous, Thierry Bertrand parle de "culture de l'accessibilité", une culture allant bien au-delà du milieu scolaire, débordant sur l'ensemble de la société : l'intégration de plus en plus d'enfants handicapés en milieu scolaire ordinaire ne restera pas sans effet positif sur les autres enfants qui vont grandir à leur contact.

 

Accéder au site "L'école pour tous "
http://www.lecolepourtous.education.fr



decors

ShareThis