Imprimer

Entretiens

Samedi 15 Fevrier 2014

Emmanuel Heyraud - Ville intelligente, ville démocratique ? (colloque Berger-Levrault - MADP-SciencesPo, 13 février 2014)


Emmanuel Heyraud, directeur de la Cohésion sociale et du Développement urbain à l’Association des maires des grandes villes de France



Les smart cities sont devenues l’un des grands sujets du moment. À juste titre, semble-t-il, car le mouvement vers les villes intelligentes, qui est sur le point de transformer profondément l’infrastructure de cette réalité politique, économique, sociale d’importance croissante que sont les villes par une multiplication exponentielle des interconnexions et des flux d’information, va inéluctablement aussi en affecter le pilotage, la gouvernance.

Nous ne devons donc pas attendre pour nous demander dans quels sens ceux-ci seront affectés et si les villes plus "intelligentes" seront des villes plus ou moins démocratiques que celles que nous connaissons. C’est l’objectif principal du colloque organisé le 13 février 2014 par Berger-Levrault en partenariat avec la Chaire "Mutations de l’action publique et du droit public" de Sciences Po.

Emmanuel Heyraud a participé à la troisième table ronde : "Citoyens et institutions de la ville intelligente : nouvelles relations et nouveaux équilibres ?"

À l'issue de cette table-ronde, nous lui avons posé trois questions :

  • peut-on définir la ville intelligente ?
  • la ville intelligente, d'abord et avant tout le fait des grandes villes ?
  • la taille de la ville limite-t-elle la démocratie directe ?

decors

ShareThis