Imprimer

Entretiens

Jeudi 13 Fevrier 2014

Catherine Bergeal - Ville intelligente, ville démocratique ? (colloque Berger-Levrault - MADP-SciencesPo, 13 février 2014)


Catherine Bergeal, conseillère auprès du directeur général de l’Aménagement, du Logement et de la Nature, ministère du Développement durable



Les smart cities sont devenues l’un des grands sujets du moment. À juste titre, semble-t-il, car le mouvement vers les villes intelligentes, qui est sur le point de transformer profondément l’infrastructure de cette réalité politique, économique, sociale d’importance croissante que sont les villes par une multiplication exponentielle des interconnexions et des flux d’information, va inéluctablement aussi en affecter le pilotage, la gouvernance.

Nous ne devons donc pas attendre pour nous demander dans quels sens ceux-ci seront affectés et si les villes plus "intelligentes" seront des villes plus ou moins démocratiques que celles que nous connaissons. C’est l’objectif principal du colloque organisé le 13 février 2014 par Berger-Levrault en partenariat avec la Chaire "Mutations de l’action publique et du droit public" de Sciences Po.

Catherine Bergeal a participé à la première table ronde : "Les infrastructures de la ville intelligente : une nouvelle donne public-privé ?"

À l'issue de cette table-ronde, nous lui avons posé trois questions :

  • quel rôle pour l'État dans la ville intelligente ?
  • quels sont les principes et valeurs de la ville intelligente du point de vue de l'État ?
  • les outils de l'État pour promouvoir la ville intelligente ?

decors

ShareThis