Imprimer

Les colloques Connexité

Vendredi 12 Avril 2013

La fonction publique face à la déontologie - Débats et enjeux (colloque des Cahiers de la fonction publique, 12 avril 2013)


 

 

La fonction publique face à la déontologie - Débats et enjeux

 

Début 2013, lancement d'une formule enrichie des Cahiers de la fonction publique...

Douze avril 2013, première édition des "Colloques des Cahiers de la fonction publique" :

La fonction publique face à la déontologie - Débats et enjeux

(Conseil d'Etat, salle de l'Assemblée générale)

 

"La déontologie est un enjeu majeur pour l'administration tout entière mais au-delà pour la vie collective de notre pays.

"L'exigence déontologique qui renvoie à ce qu'il est convenable de faire et de ne pas faire dans l'ordre des pratiques professionnelles dépasse en effet le seul cadre de l'administration. Naturellement, la déontologie implique d'abord une somme de devoirs et d'obligations vis-à-vis du service et, en particulier, de son chef. Il s'agit avant tout d'une éthique qui joue vis-à-vis de l'institution.

"Mais précisément parce que cette institution est au service de l'intérêt général, l'impératif déontologique recouvre également un ensemble de bonnes pratiques tournées vers l'extérieur ; les usagers du service public, la collectivité des citoyens et, plus largement, ce qu'il est convenu de désigner aujourd'hui comme le public. Respectée, cette morale professionnelle affermit les liens du corps social avec son administration. Méconnue voire bafouée, elle risque de saper la légitimité de l'action publique.

"Mais cette double exigence envers l'institution comme envers ceux qu'elle sert ne doit pas occulter la troisième dimension de la déontologie : il s'agit aussi, et peut-être même d'abord, d'une exigence envers soi-même. Comme son nom l'indique, le fonctionnaire doit s'effacer derrière sa fonction. Savoir neutraliser ses convictions personnelles sans perdre sa vocation ; laisser reposer ses passions sans brider son enthousiasme. Avec l'évident devoir de probité, l'exigence d'impartialité constitue, aujourd'hui plus que jamais, la source de l'éthique professionnelle de toute la fonction publique. Il s'agit sans doute du meilleur remède contre les risques de conflits d'intérêts.

"Au-delà de l'actualité qui nous rappelle qu'en la matière, rien n'est jamais acquis de manière certaine, l'acuité des questions que pose ce beau thème méritait un traitement à la hauteur des enjeux qu'il recouvre. La revue y a consacré, sous le timbre de la maison Nerger-Levrault, un ambitieux colloque, hébergé au Palais-Royal le 12 avril dernier. Présidé par Bernard Pêcheur, président de la section de l'administration du Conseil d'Etat et clôturé par Dominique Baudis, Défenseur des droits, il a été l'occasion de passionnantes contributions et de forts riches échanges qui feront l'objet d'une publication, lors d'un numéro spécial de cette année

(Mattias Guyomar, Les Cahiers de la fonction publique n° 331, avril 2013)


decors

ShareThis
Connexite Premium

Archives

Publicité