Imprimer

A la une

Lundi 10 Fevrier 2014

La ville intelligente sera-t-elle démocratique ?

La ville intelligente est devenue à la fois un objectif et un élément incontournable du discours politique local ou sur le local. Porteur d’une identité forte car au plus près des administrés, ce concept permet d’aborder et de diffuser les nouvelles technologies et les bonnes pratiques.

La smart city est elle la ville prise dans le prisme du smartphone, avec ce que cela comprend de services publics connectés, d’utilisation des données de géolocalisation ou les préférences personnelles pour adapter l’offre aux besoins des usagers ? Ou cela va-t-il plus loin, avec l’émergence d’un « droit à la ville », selon l’expression du professeur Auby, c'est-à-dire ouvrir la ville vers d’autres dimensions que technologiques, par exemple sociales ou politques renouvelées ?

Telle est l’ambition du colloque organisé par Berger-Levrault et Sciences Po Paris le jeudi 13 février prochain. Quatre tables rondes sont au programme :

 

  • La construction de la future ville-intelligente, avec la coopération du public avec le privé
  • La gestion des données publiques et privées
  • La relation entre citoyens et administration dans la ville intelligente
  • La ville intelligente est-elle le lieu de la démocratie renouvelée ou un terreau du totalitarisme ?

 

Connexité.fr vous propose de suivre l’intégralité du colloque Ville intelligente, ville démocratique sur Twitter, toute la journée de jeudi, via le mot-dièse #VIVD !

Aller plus loin : 

Le programme du colloque 

ShareThis
Connexite Premium

Publicité