Imprimer

A la une

Lundi 04 Mars 2013

Vieillissement et espace urbain : des pistes pour encourager les villes à accompagner leurs aînés

"Comment la ville peut-elle accompagner le vieillissement en bonne santé des aînés ?" Question posée par le Centre d’analyse stratégique (CAS), institution d’expertise et d’aide à la décision placée auprès du Premier ministre qui a succédé au Commissariat général du Plan. Réponses dans sa note d’analyse n° 223 (février 2013) : "Vieillissement et espace urbain".

L’analyse part du constat qu’en 2035, les personnes ayant 60 ans ou plus devraient représenter 31 % de la population française et celles âgées de plus de 75 ans, 13,6 % (contre respectivement 21 % et 8,5 % en 2007). Deuxième constat : "Que les aînés soient en bonne santé ou dépendants, ils préfèrent rester à leur domicile, ce qui nécessite des politiques de prévention et de soutien", note le CAS, qui souligne que, parmi celles-ci, l’adaptation de l’espace urbain, au-delà de celle du logement, est "indispensable".

Quelles sont donc les principales caractéristiques d’une ville adaptée à une population vieillissante ? Réponses notamment via l’initiative de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) "Villes-amies des aînés", qui permet de les identifier. Idéalement, "c’est une ville dense, qui réalise de multiples micro-adaptations pour assurer une libre circulation des usagers, qui incite les aînés à être en activité, à rester en bonne santé et à participer aux projets de transformation des villes".

D’où les pistes avancées dans la note d’analyse autour de quatre grandes propositions :
- "mettre en place au niveau des villes et des intercommunalités une démarche dynamique de micro-adaptations (voirie, transports, mobilier urbain, accessibilité et caractère accueillant des commerces et services ;
- mobiliser les capacités de transports existantes (transports scolaires, taxis, etc.), afin de les mutualiser pour différents types de publics ;
- promouvoir dans chaque ville un recensement des zones favorables au vieillissement. Concentre dans ces zones les opérations d’adaptation des logements. Y inciter à la densification de l’habitat ;
- soutenir la création d’une association des "villes françaises amies des aînés" regroupant les villes déjà inscrites dans la démarche OMS et associant des représentants des usagers, capable de promouvoir cette démarche et d’offrir un soutien méthodologique aux nouvelles villes candidates".

Au sommaire de la note :
- état des lieux en France ;
- les enseignements des bonnes pratiques françaises et étrangères ;
- impulser une dynamique au niveau des villes, quelles conditions nécessaires ?

Aller plus loin

Le site Internet du CAS (présentation de l’institution)

Pour accéder à la note d’analyse

Le guide mondial des villes-amies des aînés (OMS)

Lyon, ville amie des aînés (sur le site officiel de la Ville de Lyon)

ShareThis

Publicité