Imprimer

A la une

Mardi 13 Janvier 2015

Vibrant hommage du chef de l'Etat aux policiers morts pour l'ordre républicain

Le président de la République a livré un vibrant hommage aux trois policiers assassinés dans les récents attentats et a salué les forces de l'ordre.

François Hollande a présenté à la Nation les trois policiers tués en service en rappelant le parcours de chacun. Ces parcours ne sont pas anodins, car ils représentent la pluralité de la République française et de la Nation : Français, d'origine étrangère, de l'outre-mer, de métropole, tous ont défendu la République au sein de la police, nationale comme municipale.

Les missions de police ont été reliées à leur but par le président : la défense des droits et libertés fondamentales. Citant André Malraux, il a affirmé : "sachez bien que si nous avons des blessés, nous les relèverons, si nous avons des morts, nous les ensevelirons. Et puis, et puis nous combattrons parce que les victimes représentent la dignité humaine, ce sentiment qui porte comme des vieilles mains usées par la vie, l’humble honneur des hommes. Voilà ce qu’est notre combat, l’humble honneur des hommes".

Rappelons que l'ordre public, défendu par la police administrative comme judiciaire, a trois composantes pour assurer les droits et libertés fondamentales : le bon ordre matériel (tryptique municipal sécurité, salubrité, tranquillité), la moralité publique et la protection de la dignité humaine.

Dignité humaine, directement reliée à "l'humble honneur" d'une femme et de deux hommes : Clarissa Jean-Philippe, Ahmed Merabet et Franck Brinsolaro.

ShareThis
Connexite Premium

Publicité