Imprimer

A la une

Vendredi 19 Fevrier 2016

Développement local des services publics numériques : 10.000 initiatives, 400 communes et un baromètre

L’association Ville Internet publie le premier baromètre du développement local des services publics numériques réalisé sur la base d’un recueil de plus de 10.000 initiatives numériques portées par plus de 400 communes. "Un outil utile, opérationnel pour guider les équipes municipales dans leurs priorités d’action et d’investissements nécessaires à la réussite de leur transformation numérique", est-il souligné en préambule de l’étude.

Celle-ci révèle certaines tendances de fond, en particulier les quatre domaines prioritaires des communes quant à leurs investissements pour le développement des services numériques.

Plus d’un quart de leurs initiatives dans ce domaine vise à faciliter l’accès au numérique pour leur population : dispositifs d’initiation et de formation aux outils numériques (ateliers thématiques), développement d’espaces numériques, mise à disposition d’équipements en libre-service et d’infrastructures (Wifi, haut débit) nécessaires à l’appropriation des services numériques.

Quelque 18,5% des services numériques mis en place concerne le champ de la communication. Outre les sites Internet institutionnels, de nouveaux canaux d’information se développent : applications communes, flux RSS, flashcodes, pages Facebook, comptes twitter). Selon les auteurs de l’étude, "ces dispositifs permettent de passer d’une logique de communication descendante vers une logique de concertation, d’échange au service d’une démocratie locale plus dynamique".

Autre priorité : l’action culturelle représente 15,5% des services numériques. Il s’agit, pour les communes, de faciliter l’accès de leur population à leur patrimoine, à leurs activités et aux manifestations culturelles. Leurs outils : blogs, applications dédiées, bibliothèques numériques, expositions en ligne, etc.

En outre, le soutien à l’équipement des établissements scolaires s’intensifie : ordinateurs, tablettes, tableaux blancs numériques, Internet haut débit, logiciels, classes mobiles… Les communes étudiées développent également des services numériques facilitant les inscriptions aux écoles, aux services périscolaires (TAPS, cantines) et l’accès à l’information scolaire et périscolaire : meus en ligne, espaces numériques de travail (ENT)… Un ensemble qui représente 12% des actions numériques.

A noter enfin que s’il existe une "corrélation étroite" entre le poids démographique d’une commune et le nombre de services numériques qu’elle propose à sa population, le caractère rural d’une commune "semble influer négativement" sur sa volonté de développer ces services (développement proportionnellement moindre que pour les communes à dominante urbaine).

Aller plus loin

Le baromètre

ShareThis
Connexite Premium

Publicité