Imprimer

A la une

Vendredi 02 Octobre 2015

Les établissements privés sous contrat seront aussi aidés pour les rythmes scolaires

Interrogée à l'occasion de la séance de questions parlementaires au Sénat hier, la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a affirmé la pérennité du soutien financier de l'État aux communes pour accompagner les nouveaux rythmes scolaires.

La sénatrice Françoise Gatel soulignait l'incompréhension des communes qui accueillent des écoles privées sur leurs territoires, comme en Bretagne notamment, pourraient ne pas bénéficier de l'aide de 50 € par élèves cette année. Si tel n'était pas le cas, le versement de l'aide lors de l'année scolaire 2014-2015 pourrait également être remis en cause, ce qui entrainerait l'obligation pour les collectivités de rembourser les sommes touchées.

La ministre a toutefois exclu cette possibilité. Elle explique que « La difficulté d'interprétation du décret Hamon, qui explique la situation en Bretagne, sera levée. Et ce dès lundi, lors d'une réunion avec les inspecteurs d'académies de votre département. Les écoles privées engagées dans la réforme des rythmes scolaires sur la base du volontariat méritent notre soutien. »

Les 800 écoles privées qui ont déjà bénéficié du dispositifs continueront à être aidées par le truchement de leurs communes. Les premiers versements auront lieu en octobre.

Aller plus loin :

 

ShareThis
Connexite Premium

Publicité