Imprimer

A la une

Mercredi 19 Mars 2014

Les services publics face au défi du vieillissement des populations : l'opportunité de l'innovation

Le lancement d’un projet de loi sur l’autonomie, qui devrait déboucher sur une adoption à la fin de l’année 2014 selon le ministère de la Santé suscite des attentes fortes et des critiques. Mais surtout, il permet de mettre au premier plan la réflexion sur l’avenir des services aux ainés, qu’ils soient de nature publique ou privée. Ce développement de la silver economy implique de repenser les services publics, dans la même dynamique que la ville intelligente.

La mission des services publics est de deux ordres. Accompagner directement les personnes âgées et leurs aidants bien sûr, mais aussi créer les conditions pour que des entreprises créent des services.

L’accompagnement direct se fera par la mise en œuvre de la future loi sur l’autonomie, en deux étapes : mesures de maintient et d’accompagnement à domicile tout d’abord, puis l’accompagnement en établissement (EHPAD) par la suite. Les départements, reconnus chefs de file sur les sujets d’accompagnement de la perte d’autonomie, devront orchestrer les relations entre les différentes strates de services publics locaux, suivant en cela les nouvelles règles de la loi de modernisation de l’action publique (MAPAM).

L’accompagnement indirect est plus difficile à engager pour les collectivités, au premier rang desquelles figurent les départements. Pourtant, la tension budgétaire et la difficulté à concevoir les innovations de demain imposent d’encourager les futurs créateurs de services, qu’ils soient des acteurs installés ou des start-up.
Les questions posées par le Centre national de la fonction publique territoriale lors des futures rencontres territoriales de la solidarité, qui se tiendront à Angers le mois prochain en témoignent autant qu’elles mettent en avant des solutions prochaines : quelle part chacune de nos institutions prennent-elles dans cette dynamique actuelle entre innovation et vieillissement ? Quels sont les enjeux des innovations technologiques dans le secteur des politiques d’autonomie, en particulier sur les plans éthiques, anthropologiques, économiques et sociaux? Plus précisément, comment lier la valorisation économique et sociale sur un territoire concernant les ainés ?

La première partie du plan d’accompagnement direct étant concentré sur l’accompagnement à domicile, les articulations entre l’activité des collectivités et les services privés seront cruciales pour élaborer les futurs parcours d’autonomie, à l’instar des parcours de santé.

Aller plus loin :

Présentation de la loi d’orientation et de programmation pour l’adaptation de la société au vieillissement

Programme des rencontres sur l’innovation et le vieillissement des 14 et 15 avril à Angers – CNFPT

ShareThis
Connexite Premium

Publicité