Imprimer

A la une

Lundi 14 Novembre 2016

Rythmes scolaires : un bilan qualitatif et quantitatif dans chaque département

La circulaire no 2016-165 du 8 novembre 2016, relative à l’organisation du temps scolaire dans le premier degré, consacre son chapitre III à l’action des groupes d’appui départementaux (GAD), qualifiant celle-ci de "démarche d’accompagnement au plus près des élus". Elle en présente les principales évolutions auprès de ses destinataires : recteurs, préfets directeurs des Directions de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale… Parmi celles-ci : "la réalisation dans chaque département d’un bilan qualitatif et quantitatif des nouveaux rythmes, en termes d’organisation du temps scolaire et de choix d’horaires, de qualité des activités périscolaires proposées et de cohérence entre les temps scolaire et périscolaire".

Autre vocation des GAD : l’accompagnement des collectivités qui le souhaitent dans la démarche d’évaluation de leur projet éducatif territorial (PEdT), convention qui couvre la quasi-totalité des communes disposant d’une école publique.

Par ailleurs, les GAD sont présentés par les deux ministères signataires de la circulaire – ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports – comme des "vecteurs de diffusion des bonnes pratiques dans le département". Parmi celles-ci, sont citées les "actions visant à favoriser la mutualisation de ressources dans les territoires et la mise en place de formations communes aux personnels d’animation et enseignants particulièrement utiles pour favoriser une approche transversale de l’organisation des temps scolaire et périscolaire".

A noter que cette évolution des GAD s’inspire des préconisations du rapport de la sénatrice Françoise Cartron sur la mise en place des projets éducatifs de territoires remis le 20 mai dernier au Premier ministre, dans le cadre du comité interministériel aux ruralités. Ce  rapport mettait notamment l’accent sur les moyens pour "mieux accompagner encore les petites communes et communes rurales".

Aller plus loin

La circulaire no 2016-165 du 8 novembre 2016

Le rapport Cartron

 

ShareThis
Connexite Premium

Publicité