Imprimer

A la une

Vendredi 22 Mars 2013

Les Régions accompagneront le plan d’investissement d’urgence pour le logement

Le président de la République, François Hollande, a présenté hier à Alfortville (Val-de-Marne) son "plan d’investissement logement" constitué de vingt mesures articulées autour de cinq dispositions phares : "raccourcir les délais de procédure pour débloquer les projets, construire là où sont les besoins, conclure un pacte avec le monde HLM, simplifier les normes, lancer la rénovation énergétique de l’habitat". Un plan que les Régions accompagneront, a tenu à affirmer Alain Rousset, président de l’Association des Régions de France (ARF), particulièrement sensible au volet «"rénovation énergétique" et à l’évocation par le chef de l’Etat des initiatives menées dans ce domaine par les collectivités locales, en particulier les Régions.

Jean-Jack Queyranne, président de la Région Rhône-Alpes et du collectif Effinergie (collectif associatif ayant pour objectif la promotion de constructions à basse consommation d’énergie) a confirmé la disponibilité des Régions pour « accompagner la mise en œuvre de ce grand plan (…), tout en ajoutant : "Nous sommes également prêts à développer nos actions de formation pour la montée en compétence des professionnels du bâtiment qui est essentielle à la réussite globale du dispositif".

Le plan d’investissement dans la rénovation énergétique de l’habitat consiste justement à rénover 500.000 logement par an dont 120.000 sociaux, l’un des objectifs visés étant de permettre de "faire sortir 4 millions de Français de la précarité énergétique tout en préservant et créant 75.000 emplois. Il s’agit aussi de rattraper le retard par rapport aux objectifs du Grenelle de l’Environnement et de réduire de 38% d’ici à 2020 la consommation d’énergie dans le secteur du bâtiment". Pour financer les travaux nécessaires à cette rénovation, une aide exceptionnelle de 1.350 euros par opération sera octroyée "aux ménages modestes et aux classes moyennes". D’ici l’été 2013, "un guichet unique de l’efficacité énergétique", présenté comme un "véritable service public de la rénovation énergétique", sera opérationnel sur tout le territoire. Un guichet dont le déploiement et la coordination sera assuré par les Régions, a confirmé Jean-Jacques Queyranne.

Parmi les autres mesures phares du plan d’urgence, à noter : l'autorisation de la transformation de bureaux en logements (en Île-de-France, 2,5 millions de mètres carrés de bureaux sont vacants) ; la lutte contre les recours abusifs sur les permis de construire ; l'accélération des mises en chantier (en ramenant de 3 ans à 18 mois la durée moyenne du traitement des contentieux de permis de construire, et en divisant par 3 les délais de procédure)… mais aussi : la baisse de la TVA à 5% pour le logement social (sur tous les programmes livrables au 1er janvier 2014), une mesure dont le Gouvernement escompte 45.000 emplois et 22.500 logements sociaux supplémentaires dès l’an prochain ; la création d’un statut de logement intermédiaire…

Aller plus loin

Les vingt mesures du plan d’investissement pour le logement

Infographie "Logement : une priorité du Gouvernement"

ShareThis
Connexite Premium

Publicité