Imprimer

A la une

Jeudi 25 Juin 2015

Réforme des rythmes scolaires : le Gouvernement juge le bilan encourageant

La fin de l’année scolaire marquant celle de la première année de généralisation des rythmes éducatifs, le ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a publié un point d’étape sur la réforme.

Pour rappel, celle-ci, généralisée depuis la rentrée 2014 a mis en place trois catégories d’organisation du temps scolaire (OTS) : les OTS cadre général (24 heures de cours par semaine réparties sur 9 demi-journées de 3h30 maximum et les journées ne pouvant excéder 5h30) ; les OTS dérogatoires (lorsqu’au moins une demi-journée est supérieure à 3h30 et/ou au moins une journée est supérieure à 5h30 et/ou une demi-journée de cours est placée le samedi matin) ; les OTS expérimentales (moins de 24 heures de cours par semaine et/ou des heures de cours réparties sur cinq matinées et trois après-midi). La répartition entre ces différentes OTS mise en place à la rentrée 2014 devrait rester quasiment inchangée lors de la rentrée 2015. En effet, "seulement 6% de l’ensemble des OTS auront changé de catégorie". Il y aura donc 66% d’OTS cadre général (contre 68% en 2014), 20% d’OTS dérogatoires (contre 19% en 2014) et 14% d’OTS expérimentales (contre 13% en 2014).

A noter également : le quasi triplement du nombre d’écoles privées sous contrat adoptant de telles OTS, durant l’année scolaire 2014-2015. Elles seraient 800 aujourd’hui et selon le rapport "cette évolution pourrait se prolonger compte tenu notamment de la visibilité dont les organismes de gestion des écoles privées disposent désormais en matière d’accompagnement financier de la réforme par l’État".

Même satisfaction ministérielle à propos de la généralisation des projets éducatifs territoriaux (PEDT). La réforme aurait permis la création d’une "dynamique favorable au développement d’activités périscolaires de qualité" et le taux de couverture des communes et intercommunalités par un PEDT devrait s’élever à 80% à la rentrée 2015. La généralisation de ce mécanisme partenarial, entre les acteurs locaux et les services de l’État, est un des objectifs prioritaires du ministère de l’Education nationale.
S’agissant de l’aide financière apportée par l’Etat pour accompagner cette réforme, le ministère rappelle la mise en place, dès l’année 2013-2014, d’un fonds d’amorçage de la réforme des rythmes scolaires (FARRS). Cette aide de l’Etat sera pérennisée dès la rentrée 2015 à travers le fonds de soutien aux communes pour le développement des activités périscolaires. Selon le rapport, "l’aide de l’État sera versée à toutes les communes pour les écoles maternelles et élémentaires publiques ou privées sous contrat mettant en œuvre les nouveaux rythmes scolaires et pour lesquelles les activités périscolaires sont organisées dans le cadre d’un projet éducatif territorial". Un accompagnement financier est également apporté par les Caisses d’allocations familiales, via sa branche famille (cofinancement de l’accueil des enfants)

Quant aux activités périscolaires proprement dites dans le cadre des PEDT, elles seraient le plus souvent gratuites pour les familles mais surtout diversifiées. Outre les activités artistiques et culturelles et physiques et sportives, majoritaires, à noter, entre autres, la présence d’activités informatiques, d’aide aux leçons ou encore d’activités scientifiques/techniques, Autre point souligné : l’accompagnement par les communes de la qualification des animateurs, et, plus généralement l’emploi par celles-ci d’animateurs mieux qualifiés.

Le ministère n’oublie pas le volet "évaluation",  assurée actuellement par un comité de suivi national de la réforme des rythmes scolaires et un observatoire des rythmes éducatifs. A noter en particulier l’engagement, dès la rentrée prochaine d’une évaluation des effets de la réforme sur les apprentissages scolaires, et la prise en compte des besoins de l’enfant.

Objectifs prioritaires fixés pour l’année 2015-2016 : le renforcement de l’accompagnement pédagogique des équipes et la prolongation de l’accompagnement pédagogique.

Aller plus loin

Point étape sur la réforme des rythmes scolaires du mois de juin 2015

ShareThis
Connexite Premium

Publicité