Imprimer

A la une

Mardi 27 Janvier 2015

Des policiers municipaux mieux armés... et mieux protégés

Deux fois plus de gilets pare-balle que d'armes de poing, mais l'un comme l'autre se comptent en milliers. A l'issue de la réunion Place Beauvau, l'Etat, l'association des maires de France et les syndicats de policiers municipaux sont arrivés à un accord chiffré pour améliorer les moyens et la protection des forces de l'ordre territoriales.

4000 revolvers Manurhin, le célèbre MR73 de la police : l'Etat ouvre ses arsenaux aux collectivités, sous la double limite des stocks disponibles et bien sûr du respect du cadre légal. Pour armer les policiers municipaux et gardes champêtres, une délibération du conseil municipal validé par le préfet via le contrôle de légalité reste nécessaire. Le soutien de l'Etat en la matière est purement matériel, mais il évite aux collectivités de se lancer dans des procédures d'achat parfois délicate... et surtout coûteuses.

8000 gilets pare-balle seront également financés, jusqu'à 50 % par l'Etat, pour être attribués aux policiers municipaux, pour leur permettre d'assurer leurs missions de sauvegarde de l'ordre public, en uniforme, tout en bénéificiant d'une protection adéquate.

ShareThis
Connexite Premium

Publicité