Imprimer

A la une

Mercredi 14 Decembre 2016

Policiers en colère : présentation le 21 décembre d’un projet de loi relatif à la sécurité publique

"Le Gouvernement adoptera lors du Conseil des ministres du 21 décembre un projet de loi relatif à la sécurité publique précisant notamment les règles d’usage des armes dans le respect rigoureux de nos principes constitutionnels et conventionnels". Paroles du Premier ministre, Bernard Cazeneuve, lors de sa déclaration de politique générale, ce 13 décembre, à l’Assemblée nationale, laquelle lui a accordé sa confiance par 305 voix contre 239.

Ce, à quelques heures seulement du rassemblement devant les Invalides à Paris de policiers manifestant à nouveau leur mécontentement aux cris de "policiers en colère", deux mois après l’attaque de Viry-Châtillon (Essonne) au cours de laquelle une quinzaine d’agresseurs ont incendié deux voitures de police occupées par quatre agents en mission de surveillance, et six mois après l’assassinat d’un couple de policiers à Magnanville (Yvelines).

A l’origine de cette première manifestation légalement déclarée : la toute récente association Mobilisation des policiers en colère (MPC) – un mois d’existence – qui se définit comme "apolitique et asyndicale". Ses revendications : "des réponses pénales, des réponses au manque de moyens humains et matériels et de la reconnaissance".

On se souvient que Bernard Cazeneuve, alors ministre de l’Intérieur, avait annoncé, pour calmer la grogne policière, une enveloppe de 250 M€ notamment pour renouveler matériels et véhicules, et promis un texte législatif sur la légitime défense des policiers. Le projet de loi, qui sera défendu par le nouveau ministre, Bruno Le Roux, sera-t-il suffisant pour convaincre les policiers de laisser au vestiaire leurs habits de grognard ?

ShareThis
Connexite Premium

Publicité