Imprimer

A la une

Lundi 30 Decembre 2013

Les perspectives de carrière élargies pour les surveillants pénitentiaires

La condition des surveillants pénitentiaires, gradés ou non, évolue, certes lentement, mais significativement. Par le décret n° 2013-1256 du 27 décembre 2013, la ministre de la Justice a entériné un changement de statut de ces fonctionnaires.

D’une part, le grade de surveillant s’allonge, en gagnant deux échelons. Corrélativement, cela signifie certes des carrières plus longues à ce grade, mais aussi une augmentation de la rémunération des surveillants qui ne passent pas au grade supérieur. De cette manière, le gouvernement lisse la pyramide des âges en évitant que trop de personnel soit bloqué au sein d’un grade au dernier échelon, sans d’autres perspectives que d’attendre soit de devenir brigadier … soit d’attendre la retraite.  Cet vision renouvelée de la carrière des non-gradés se retrouvent également dans les conditions d’accès aux grades.

Pour devenir brigadier, les surveillants ou surveillants principaux ne devront néanmoins pas seulement attendre. Le décret prévoit en effet que l’inscription au tableau d’avancement n’est de droit qu’à la condition d’avoir obtenu trois unités de valeur dont le contenu et les modalités seront fixés par arrêté.

Pour devenir major en revanche, les surveillants et surveillants principaux n’ont plus à être affecté pendant deux ans au sein du même établissement. De plus, les surveillants principaux comptant huit ans de service à ce grade, n’ont plus à justifier que seize ans de service pour être inscrit au tableau d’avancement, dans la limite d’un numerus clausus du neuvième de la promotion de grade.

Si le décret ne règle pas les problèmes majeurs que dénoncent les surveillants, en particulier la surpopulation carcérale et le manque de sécurité, le ministère de la Justice fait ici un geste pour rendre le statut et la carrière plus attractive.

Aller plus loin :

Décret n° 2013-1256 du 27 décembre 2013 modifiant le décret no 2006-441 du 14 avril 2006 portant statut particulier des corps du personnel de surveillance de l’administration pénitentiaire

Décret n° 2006-441 du 14 avril 2006 portant statut particulier des corps du personnel de surveillance de l'administration pénitentiaire

ShareThis
Connexite Premium

Publicité