Imprimer

A la une

Jeudi 02 Janvier 2014

Dépenser moins en 2014, "cela vaut aussi pour les collectivités locales"

Si l’emploi reste la priorité absolue mise en avant par le président de la République, François Hollande, à l’occasion de ses vœux pour l’année 2014, avec, notamment, l’annonce d’un pacte de responsabilité pour les entreposes, la réduction de la dépense publique est également l’une des résolutions essentielles du chef de l’Etat, qui a déclaré : "Nous devons faire des économies partout où elles sont possibles", affirmant ainsi plus que jamais sa détermination à dépenser moins tout en faisant mieux.

Ce qui vaut pour l’Etat, "qui doit se concentrer sur ses missions essentielles", vaut également pour les collectivités locales, "qui doivent voir leurs compétences clarifiées", mais aussi pour la sécurité sociale, "[…] notre bien le plus précieux […], qui doit en terminer avec les excès". Cz programme d’économies, annoncé pour "tout le quinquennat", outre le fait qu’il est censé "réduire notre déficit", devrait aussi pouvoir contribuer à baisser les impôts… "à terme", selon François Hollande, qui a confirmé, au passage, la mise en œuvre de la réforme fiscale. "Les impôts sont devenus lourds, trop lourds, à force de s’accumuler depuis de nombreuses années", a-t-il reconnu tout en récusant sa seule responsabilité et en y associant celle des gouvernements précédents.

Autres résolutions affichées comme prioritaires : la simplification des démarches administratives, "pour les actes de la vie quotidienne, pour la création d’entreprises, pour le développement de l’investissement", la transition énergétique, mais encore "la mobilisation autour de [notre] école", dans un souci d’excellence et de lutte contre les inégalités.

 

ShareThis
Connexite Premium

Publicité