Imprimer

A la une

Jeudi 07 Janvier 2016

Des pôles de compétitivité adaptés aux nouvelles compétences des régions

"L’organisation des pôles de compétitivité sera adaptée aux nouvelles compétences des régions en matière de développement économique, ce qui leur permettra de mieux s’impliquer dans cette action", a déclaré Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du numérique dans une communication au Conseil des ministres du 4 janvier, relative à l’industrie du futur et au renouveau des pôles de compétitivité.

Le ministre a annoncé qu’au cours du premier semestre 2016 serait menée un réforme de la politique desdits pôles "afin de l’articuler davantage avec la Nouvelle France Industrielle et de prendre en compte les nouvelles compétences des régions en matière de développement économique".

Et de rappeler qu’en dix ans, les pôles de compétitivité ont porté près de 1.600 projets collaboratifs de recherche représentant 6,8 milliards d’euros de Recherche & Développement, cofinancés par les entreprises, par l’Etat (à hauteur de 24% via le Fonds unique interministériel (FUI) et les collectivités (16%). Quant aux petites et moyennes entreprises (PME), "au cœur de cette politique", elles représentent 86% des entreprises membres des pôles, dont plus de 1.000 jeunes entreprises innovantes (JEI), ce qui correspond à  plus du tiers du total des JEI.

Outre l’adaptation de l’organisation des pôles aux nouvelles compétences des régions, la réforme prévoit une articulation plus étroite avec les acteurs de l’enseignement supérieurs et de la recherche (notamment les groupements d’universités et d’établissements).

Associant notamment l’Etat et les conseils régionaux, la réforme sera initiée début 2016 "lors d’une grande manifestation à l’occasion des dix ans des pôles de compétitivité". Elle sera présentée en détails à la fin du premier semestre.

Aller plus loin

En savoir plus sur la nouvelle France industrielle

A propos des dix ans des pôles de compétitivité

ShareThis
Connexite Premium

Publicité