Imprimer

A la une

Vendredi 14 Decembre 2012

Numérique : à l’école aussi !

Ce jeudi 13 décembre, Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, a présenté la "stratégie pour le numérique à l’école", aux côtés de Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique. "Transmettre des savoirs à des enfants qui évoluent depuis leur naissance dans une société irriguée par le numérique et donner à chacun les clés pour réussir dans sa vie personnelle, sociale et professionnelle future nécessitent en effet de repenser en profondeur notre manière d’apprendre et d’enseigner ainsi que le contenu des enseignements", tel est le principe affiché par le ministère de la rue de Grenelle.

"Le numérique, c’est une révolution technologique, mais c’est surtout une transformation globale de la société", a déclaré en substances Fleur Pellerin, qui a confirmé qu’une "feuille de route pour le numérique" serait présentée en février prochain par le Premier ministre lors d’un séminaire gouvernemental, et est revenue sur le projet de décret élargissant les missions du Conseil national du numérique, "en particulier aux questions de société, d’éducation et de formation numérique", et modifiant sa composition, projet qu’elle a présenté au Conseil des ministres du 12 décembre, soulignant qu’un programme annuel de travail serait soumis à la consultation du public.

Quant à la relation entre l’éducation et le numérique, "elle implique un double objectif, a souligné la ministre La formation par le numérique est bien sûr indispensable, mais aussi la formation au numérique", rappelant au passage l’objectif du Gouvernement de "donner accès au très haut débit à tous d’ici dix ans", et son engagement "à ce que les établissements scolaires soient rattachés en priorité". Et d’insister sur ce point particulier : "au-delà des enjeux de justice sociale, si l’éducation numérique est si importante c’est aussi en raison des enjeux économiques auxquels elle est liée. (…) La maîtrise des technologies des outils numériques permettra à la jeunesse de coopérer, d’innover, de créer, d’entreprendre".

Une profession de foi partagée par le ministre de l’Education nationale, pour qui "faire entrer l’école dans l’ère du numérique est un impératif pédagogique et un projet de société". Il s’agit donc de l’y inscrire "effectivement et durablement". Il est prévu, pour cela, une formation au et par le numérique pour les enseignants et personnels d’encadrement, ce, notamment au sein des futures écoles supérieures du professorat et de l’éducation, des ressources pédagogiques accessibles à tous dans le cadre d’un service public de l‘enseignement numérique, des solutions concrètes pour faciliter l’action des collectivités territoriales en matière d’équipement et de raccordement au très haut débit, le soutien à la création d’une filière dédiée au numérique éducatif, l’instauration d’une gouvernance nationale s’appuyant notamment sur une structure dédiée au sein du ministère de l’Education nationale et sur un Conseil du numérique éducatif, la mobilisation de la recherche, via, entre autres, un travail conjoint mené avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Dès la rentrée 2013, et progressivement jusqu’en 2017, de nouveaux services seront proposés aux enseignants, aux élèves et aux parents :
• un service de soutien scolaire en ligne en français, mathématiques et anglais pour 30.000 élèves en difficulté dans des établissements de l’éducation prioritaire ;
• l’accès en ligne à des sujets et éléments de correction du brevet et des baccalauréats général, technologique et professionnel ;
• un dispositif interactif sur l’apprentissage de la lecture, pour les enseignants et les parents d’élèves de CP ;
• une collection de ressources numériques et de films d’animation pédagogiques centrée sur l’acquisition des fondamentaux ;
• une offre de contenus et de services numériques visant à favoriser l’apprentissage de l’anglais dans le 1er  degré, appelée English for Schools ;
• un site web de géolocalisation des solutions de formation pour les jeunes décrocheurs ;
• un service d’accès aux informations relatives à l’orientation adapté aux élèves en situation de handicap.

Aller plus loin

Le plan d’action du Gouvernement

 

ShareThis
Connexite Premium

Publicité