Imprimer

A la une

Jeudi 24 Janvier 2013

La nouvelle banque des collectivités locales sur les "fonds" baptismaux

Le ministre de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici, a signé hier avec la Caisse des dépôts et consignations, la Banque postale et le groupe Dexia l'acte de naissance de la Société de financement local (SFIL), qui servira à refinancer les prêts de la Banque postale au secteur public local, et permettra la mise en place de la nouvelle banque publique de prêts aux collectivités territoriales et aux établissements.

Détenue à 75 % par l’Etat, 20 % par la Caisse des dépôts et consignations et 5 % par la Banque postale, la SFIL devrait financer les prêts à moyen et long terme proposés par la Banque postale, en partenariat avec la Caisse des dépôts aux collectivités territoriales, à leurs groupements et aux établissements publics de santé.

Précision du ministère : "les crédits que commercialisera ainsi la Banque postale représenteront une part significative du marché des prêts aux collectivités territoriales, à leurs groupements et aux établissements publics de santé en offrant des volumes de prêts de l’ordre de 5 milliards d’euros par an".

La SFIL sera dirigée par Philippe Mills, l’actuel directeur de l’Agence France Trésor (AFT) à partir du 1er février, et comptera quelque 400 salariés, dont les deux tiers issus de Dexia Crédit Local.

Par ailleurs, Philippe Wahl, le directeur général de la Banque postale, a fait cette déclaration, reprise par l’agence de presse Reuters : "nous sommes extrêmement confiants pour dire qu’il y aura un bouclage total du financement des collectivités locales en 2013, ce qui n’a pas été le cas en 2011 et 2012".

ShareThis
Connexite Premium

Publicité