Imprimer

A la une

Mercredi 21 Septembre 2016

La moitié des salariés dans la fonction publique territoriale gagne moins de 1.688 euros nets par mois en 2014

L’Insee vient de publier une étude sur les salaires dans la fonction publique territoriale en 2014, qui montre notamment que la moitié des salariés de ce versant gagne moins de 1.688 euros nets par mois, tandis que le salaire net moyen mensuel, tous emplois et catégories confondus, s’établit à 1.877 euros, ce qui représente une augmentation de 1,4 % en euros courants par rapport à 2013, soit 0,8 % en euros constants si l’on tient compte de l’inflation (+ 0,5 % en 2013). Une évolution sur laquelle a pesé la hausse des effectifs en contrats aidés, puisque, toujours en euros constants et hors ces contrats, le salaire net moyen augmente de 1,2 %.

Autre constat : la disparité entre les catégories de territoire. L’augmentation du salaire net moyen est de 0,4 % dans les départements (14,5 % de l’emploi total en équivalent temps plein/EQTP), de 1,1 % dans les communes (55,2 % de l’emploi) et de 1,5 % dans les régions. Le fait est que les métiers exercés sont variés : près d’un salarié sur deux travaille dans la filière technique, près d’un sur quatre dans la filière administrative, près d’un sur dix dans la filière sociale et autant pour l’ensemble des filières de la culture, de l’animation ou du sport. C’est ainsi que le salaire net moyen varie de 1.677 euros pour les agents des centres communaux d’action sociale (CCAS) et des caisses des écoles, à 2.540 euros pour les salariés des services départementaux incendie et secours (SDIS), qui bénéficient de primes spécifiques.

Si l’on considère les catégories hiérarchiques, si elles sont toutes concernées par la croissance du salaire entre 2013 et 2014, elles bénéficient de progressions différentes. C’est ainsi que le salaire net moyen des fonctionnaires de catégorie C (soit plus des trois quarts des effectifs en EQTP) croît de 1,5 % en euros constants en 2014 contre – 0,4 % en 2013, grâce essentiellement à la revalorisation de leur échelonnement indiciaire. Les agents de catégorie B (14 % des emplois de fonctionnaires territoriaux) et ceux de catégorie A (9,4 %), n’ont bénéficié, quant à eux, que d’une augmentation de 0,1 %.

A noter enfin, côté effectifs, qu’au 31 décembre 2014, quelque 1,929 million de salariés civils, y compris bénéficiaires des contrats aidés, mais hors militaires et assistants maternels, travaillent dans les collectivités territoriales et les établissements publics locaux, ce qui correspond à une augmentation de 1,6 % par rapport à l’année précédente.

Aller plus loin

L’étude Insee

ShareThis
Connexite Premium

Publicité