Imprimer

A la une

Mardi 14 Juin 2016

L'Euro de football en France: un beau terrain de jeu pour le Big Data et la santé publique

Alors que le championnat d’Europe de football fait vibrer notre pays et que d’innombrables vagues de supporters se déversent sur l’hexagone, l’occasion de parler de la digitalisation du sport et de ses bienfaits de santé publique était trop belle.

La digitalisation du sport : la technologie au service de l’expérience des observateurs et de la performance des joueurs
 
L’innovation technologique dans les infrastructures sportives permet de révolutionner l’expérience des supporters et des observateurs. Ainsi le Parc Olympique Lyonnais, ou Grand Stade de Lyon, s’est affirmé comme le premier stade connecté de France lors de son inauguration en janvier dernier. A l’entrée, vous pouvez accéder aux tribunes grâce à votre e-ticket : finie l’impression des billets. L’enceinte est aussi équipée de 4G et de wifi très haut débit permettant aux supporters d’utiliser l’application mobile gratuite du stade pour visionner des vidéos du match presque en simultané (ralentis et replays), pour éplucher un grand nombre de statistiques en direct (tacles réussis, cartons et composition d’équipe) et pour payer à la buvette directement avec leurs smartphones. D’ailleurs, vous pourrez bientôt effectuer la commande via l’application et attendre tranquillement assis que votre boisson vous soit livrée directement à votre siège. Face à l’intérêt que suscite l’exemple lyonnais, d’autres stades français devraient à leur tour se tourner vers la numérisation de leur infrastructure.
 
Mais cette révolution technologique ne s’arrête pas aux tribunes et descend avec brio sur les terrains. Ainsi de nombreux capteurs équipent désormais les chaussures ou les tenues des joueurs pour récolter le plus de données possibles. Ces données sont ensuite, et même parfois simultanément, analysées par un scientifique du sport (un profil hybride entre le "scientifique data" et l’expert sportif) qui les rendra intelligibles et pertinentes pour le staff technique, l’entraineur et le sportif lui-même. Les avantages sont nombreux: meilleure vision tactique pour l’entraineur, amélioration des performances du joueur grâce à la modélisation en 3D de ses mouvements et de sa technique pour qu’il repère et gomme ses faiblesses et défaut, amélioration de la récupération physique, etc.

La technologie pour les sportifs amateurs : un facteur d’utilité, d’encouragement et de santé publique
 
En Novembre dernier, l’Assemblée Nationale adoptait l’amendement sur la prescription médicale du sport pour les personnes atteintes d’affections de longue durée, affirmant un peu plus l’activité physique et sportive comme un outil de santé publique. Ainsi, le médecin traitant peut prescrire une activité physique adaptée (APA) "pour les patients en cours de traitement ou en phase de consolidation ou de rémission". L’amendement rappelle ensuite les effets bénéfiques du sport sur la santé, mis en lumière par de nombreuses études scientifiques : accroissement de plus de 50 % de l’espérance de survie d’un cancer du sein, réduction de la mortalité de 49 % à 61 % pour un cancer du colon ou de la prostate, alors que dans le cadre du traitement du diabète ou des maladies cardiovasculaires, ces APA ont également un impact important sur le taux de glycémie ou l’hypertension artérielle et permettent de limiter d’autant le traitement médicamenteux tout en améliorant le bien être des patients.
 
Dans ce contexte, la technologie peut encourager les patients à risque à pratiquer une activité sportive : le suivi en direct de leurs données de santé leur permet de mieux écouter leur organisme et de savoir lorsqu’il vaut mieux qu’ils arrêtent, ralentissent ou s’ils peuvent continuer sans crainte. Ainsi, le coureur cycliste suédois Magnus Lindström témoigne de sa volonté de repousser les limites de son diabète grâce aux nouvelles technologies : "des outils comme les CGMs (Continuous Glucose Monitor – lecteur de glycémie en continu) nous indiquent précisément le nombre de glucides brûlés par heure, ce qui permet de prendre les bonnes décisions en fonction du diabète. Psychologiquement aussi c’est très important".
 
Grâce à l’innovation technologique, le sport peut s’affirmer comme une expérience de plaisir, de dépassement de soi et même de santé pour tous. Alors plus d’excuse : profitez de l’Euro, cette belle fête de football qui consacre l'effort physique, pour enfiler votre tenue de sport, téléchargez les applications mobiles sportives qui vous motivent et commencez à transpirer. Un esprit sain dans un corps sain.
 
 
Aller plus loin
 
L’amendement Sport Ordonnance

ShareThis
Connexite Premium

Publicité