Imprimer

A la une

Mardi 20 Mai 2014

Les élections cantonales reportées ? La réponse presque positive de la ministre

À l’occasion de la séance des questions au Gouvernement de ce matin, la ministre Marilyse Lebranchu a reconnu, à demi-mot, que les élections régionales et cantonales prévues initialement en mars 2015 seront repoussées.

Le sénateur Jean Boyer avait demandé une réponse claire, afin que les candidats aux cantonales se fassent connaître de leurs électeurs, en particulier dans les territoires urbains.

La ministre ne s’est pas dérobée, mais a souligné les facteurs qui troublent la décision. Elle souligne en effet que "l'accélération de la réforme territoriale nous conduit […] à redessiner les régions : c'était une demande unanime du Sénat, exprimée lors d'un débat en janvier. Un autre projet de loi est en préparation sur la répartition des compétences, qui sera bientôt présenté en Conseil des ministres. Le président de la République a choisi de consulter les responsables des partis politiques pour faire le point sur les réformes et leur calendrier." Cet horizon consultatif est accru avec le rôle du ministre de l’Intérieur, qui devra proposer des dates d’élections conformes à la fois à l’ambition de réforme concertée et de débat électoral sans sous entendu.

La ministre conclu en se posant cette question : "Pouvons-nous faire cette réforme avec le calendrier électoral actuel, qui empêcherait tout débat à partir de novembre ? Ce n'est pas sûr". La forme de la question elle-même, malgré la diplomatie dont la ministre fait preuve, souligne le caractère désormais quasi-certain de la solution : les élections régionales et cantonales seront repoussées.

Aller plus loin :

Question de M. Boyer – Réponse de Mme Lebranchu – 20 mai 2014

ShareThis
Connexite Premium

Publicité