Imprimer

A la une

Jeudi 24 Mars 2016

Lancement du plan "500.000 formations" dans les régions : les premières conventions

Les deux premiers partenariats relatifs au plan "500.000 formations" ont été signés entre les régions, l’Etat et les partenaires sociaux. Il s’agit des régions Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine et Centre-Val de Loire.

Pour la première, la convention de partenariat, signée le 18 mars, permettra de passer de 49.000 entrées en formation en 2015 à près de 75.000 pour des demandeurs d’emploi jeunes ou adultes.

La deuxième convention, signée le 21 mars à Orléans, propose une formation à 12.000 personnes supplémentaires en 2016 et 2017 (en région Centre-Val de Loire, 20.000 personnes sont actuellement en formation, dont 12.000 par la région et 8.000 par Pôle emploi). L’enveloppe de 32 millions d’euros actuellement consacrée à cette action par le conseil régional devrait être portée à 50 millions d’euros. L’Etat, quant à lui, apportera une contribution de 36 millions d’euros dans le cadre de cette convention.

Rappelons que le plan "500.000 formations supplémentaires" s’articule autour de trois objectifs :
- porter en 2016 le nombre d’actions de formation au bénéfice des personnes en recherche d’emploi à hauteur de 1 million, ce qui représente un doublement par rapport à 2015 ;
- réaliser 300.000 de ces formations prioritairement pour les demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés et de longue durée, qui sont les plus durement frappés par le chômage ;
- préparer l’avenir par le développement de formations aux nouveaux métiers, liés à la transition énergétique ou à la transformation numérique par exemple.

Quant au partenariat qui lie l’Etat, la région et les partenaires sociaux, il se décline selon trois principes :
- les régions volontaires assurent la coordination de la mise en œuvre territoriale du plan, sous réserve qu’elles s’engagent à maintenir leur effort propre en faveur de la formation des personnes en recherche d’emploi, au niveau de ce qui a été accompli en 2015 ;
- l’effort mis en œuvre pour la réalisation  des actions de formation supplémentaires en région par rapport à 2015 est compense par l’Etat qui dégage une enveloppe financière exceptionnelle de 1 milliard d’euros ;
- les partenaires sociaux sont parties prenantes dans la gouvernance du plan et contribuent à l’effort financier en faveur de la formation des personnes qui en ont le plus besoin via le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), dont une des missions est de contribuer au financement d’actions de formation professionnelle.

 

ShareThis
Connexite Premium

Publicité