Imprimer

A la une

Vendredi 05 Juillet 2013

Il y a trente ans, le statut général de la fonction publique : un anniversaire, un colloque

"Pour choisir où l’on veut aller, encore faut-il prendre conscience d’où l’on vient", peut-on lire dans un rapport public du Conseil d’Etat, "Perspectives pour la fonction publique", de 2003, vingt ans après la loi fondatrice du statut général des fonctionnaires, loi du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, dite "loi Le Pors", du nom de son père fondateur, alors ministre de la Fonction publique et des Réformes administratives dans le gouvernement dirigé par Pierre Mauroy.

Trente ans plus tard, et à quelques jours de la présentation en Conseil des ministres du projet de loi relatif à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires, Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, conclura le colloque d’anniversaire du statut, organisé, le 11 juillet prochain, par la Direction générale de l’administration de la fonction publique (DGAFP), avec, comme partenaires éditoriaux de référence, Berger-Levrault et le mensuel Les Cahiers de la fonction publique, qui a consacré son premier numéro de cette année (janvier 2013) au statut et à ses évolutions (dont une interview et les témoignages d’Anicet le Pors), et qui éditera, cet été, les actes complets du colloque.

Au cœur des échanges qui jalonneront la journée du 11 juillet, le rappel que "le statut constitue un héritage de valeurs communes formant un socle républicain pour la fonction publique" ainsi que la question de "l’avenir du modèle statutaire". Selon la DGAFP, "il s’agit, en célébrant cet anniversaire, de reconfirmer l’attachement au statut et d’établir un pacte de confiance avec les agents publics".

Aller plus loin

Les 30 ans du statut des fonctionnaires (sur le portail de la fonction publique)

ShareThis
Connexite Premium

Publicité