Imprimer

A la une

Vendredi 04 Juillet 2014

La Haute Autorité de Santé publie ses recommandations

La Haute Autorité de Santé (HAS) a mis en ligne mardi dernier son rapport annuel d’activité 2013. Le document évalue le système de santé actuel et émet des recommandations. Il élabore également des méthodes en direction des professionnels du secteur. Le travail de la HAS a un réel impact sur le monde de la santé. "Les travaux de la HAS « inspirent » chaque année davantage les décideurs publics exécutis ou parlemantaires, mais aussi les organes de contrôle et de réflexion [...] dans leurs analyses et leurs préconisations dans le champ de la santé" affirme l'édito du rapport.

Pour mettre en place un système de santé publique plus efficace, le rapport recommande l’usage de la télémedecine, une technologie susceptible d’apporter « une réponse aux défis organisationnels et économiques de l’offre de soins ». Il est également question de rendre la chirurgie ambulatoire plus incitative. À cet effet, l'autorité publique indépendante a formulé vingt-cinq recommandations parmi lesquelles "l’accompagnement des mesures tarifaires par d’autres types de mesures hors tarification à l’activité" et "la déclinaison du taux national cible de 50% de chirurgie ambulatoire à l’horizon 2016 en un taux par procédure".

Chaque année, la HAS effectue un certain nombre de recommandations de bonne pratique en direction des professionnels de santé et du public. En 2013, l’organisme a participé à l'élaboration d'une stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2. L'organisme recommande de mettre en place des fiches mémo pour les professionnels de la contraception.

La HAS produit également des outils pour encourager les démarches qualité en santé. Cette année, elle a participé à l’élaboration d’une "Grille de pilotage et de sécurité d’un projet de télémédecine". Des fiches sur les points critiques des parcours de soins des cancers broncho-pulmonaires et pleuraux ont aussi été réalisées. Le cancer broncho-pulmonaire est le second cancer le plus fréquent chez l’homme et le troisième chez la femme.

Les recommandations et outils de la HAS sont consultables dans son rapport d'activité.

Pour aller plus loin :

Le rapport d'activité 2013 de la HAS

 

ShareThis
Connexite Premium

Publicité