Imprimer

A la une

Lundi 03 Decembre 2012

L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes : la fonction publique exemplaire

"Pour une troisième génération des droits des femmes : vers une société de l’égalité", tel est l’intitulé du plan présenté ce vendredi 30 novembre lors du Comité interministériel aux droits des femmes réuni autour du Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Un plan qui comprend une série de mesures se déclinant autour de six axes : "s’attaquer aux inégalités dès le plus jeune âge", "alléger les contraintes de la vie quotidienne des femmes et lever les obstacles à l’égalité professionnelle", "placer la réduction des inégalités au cœur de la démocratie sanitaire", "protéger les femmes contre les violences", "décliner l’égalité dans tous les pans de l’action publique" et "affirmer les droits des femmes au niveau international".

Le premier des six axes concerne au premier chef l’Education nationale, via une mobilisation pour "l’égalité à l’école". Parmi les actions prévues : la création d’un programme "ABCD de l’égalité" pour les élèves de la grande section de maternelle jusqu’au CM2 ; un plan d’action pour "rendre pleinement effective" l’éducation à la sexualité dans les écoles, les collèges et les lycées ; la promotion de l’égalité comme "objectif à part entière" du nouveau service public de l’orientation.

Quant à la déclinaison de l’égalité "dans tous les pans de l’action publique", il concernera d’abord chaque ministère, qui devra adopter un plan d’action "l’Etat exemplaire" pour mettre en œuvre la parité et diffuser ces principes auprès de ses opérateurs. Chaque plan sera construit pour la période 2013-2017 et discuté avec les organisations syndicales. De même, le Gouvernement rappelle que l’égalité professionnelle au sein de la fonction publique, qui "participe à l’efficience des services publics", fait l’objet, depuis le 20 septembre dernier, d’un cycle de concertation avec les organisations syndicales siégeant au conseil commun de la fonction publique et les représentants des employeurs territoriaux et hospitaliers, ce, autour de trois thématiques : le dialogue social comme élément moteur de l’égalité femmes-hommes, le déroulement de carrière des femmes et l’articulation entre vies professionnelles et privée.

Enfin le comité interministériel estime que les bonnes pratiques en matière d’égalité sont d’ores et déjà une réalité dans de nombreuses collectivités territoriales "qui ont organisé la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes au niveau local, dans la mise en œuvre de leurs orientations politiques, actions quotidiennes, choix financiers". Des pratiques dont devront s’inspirer les politiques publiques.


Aller plus loin

Le relevé des décisions du comité interministériel aux droits des femmes
 

ShareThis
Connexite Premium

Publicité