Imprimer

A la une

Mardi 30 Aout 2016

French Tech Ticket et forum parlementaire de la Blockchain : l’ambition de la France, République Numérique

French Tech Ticket: une initiative reconduite par les élus français

Lancé en janvier dernier, le programme French Tech Ticket a pour vocation d’attirer et de faciliter la vie des entrepreneurs étrangers désireux de s’établir dans l’hexagone pour y créer leur entreprise. Pour cela, les fondateurs étrangers qui ont été sélectionnés bénéficient notamment d’une procédure accélérée pour obtenir un titre de séjour, d’une aide financière pour l’amorçage (45 000 euros), d’un hébergement professionnel gratuit dans « une structure d’accompagnement partenaire » (la plupart du temps dans des incubateurs locaux) et de multiples services d’aide à l’installation. Ce programme a été construit pour accueillir des startups pour une durée d’un an et ainsi établir la France comme un nouvel Eldorado pour les architectes technologiques du monde de demain.

Pour la première édition, démarrée en janvier 2016, 722 startups ont postulé au programme et 23 ont finalement obtenu le graal. Les candidatures sont venues du monde entier et ont concerné de jeunes entreprises actives dans des industries très diverses, de l’agro-alimentaire au e-commerce, en passant par la robotique. Du point de vue des organisateurs, c’est donc un franc succès et c’est presque sans surprise que le ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron, ainsi que la secrétaire d’État chargée du numérique, Axelle Lemaire ont annoncé il y a quelques semaines le renouvellement et l’élargissement du dispositif. Ainsi une deuxième édition débutera en janvier 2017 et accueillera 70 startups réparties non plus uniquement à Paris mais dans toutes les métropoles estampillées du label Métropoles French Tech (il y en a aujourd’hui 13, dont Bordeaux, Lille et Lyon). Du côté des participants aussi les échos sont extrêmement positifs. Ainsi Mathew Holloway, le créateur de q-bot (une entreprise britannique qui fournit des solutions robotisées pour l’inspection et l’isolation des bâtiments) se félicite des résultats déjà obtenus après 6 mois dans le programme : « le dispositif est très bien pensé, et nous a donné accès à un formidable groupe de mentors en plus d’infrastructures impeccables ». Cette mise en réseau avec des gens expérimentés et reconnus permet aux lauréats d’accélérer fortement leur développement et d’accentuer leur crédibilité comme le souligne Amine Chouaieb, fondateur de la startup de l’internet des objets Chifco : « cela nous permet de côtoyer des gens très pointus avec un solide niveau d'expertise. Bien entendu, on aurait pu y arriver seuls et fonder notre bureau français sans soutien mais ce label French Tech Ticket nous a permis de gagner en temps, en crédibilité et en contacts ». Si l’on ajoute à cet enthousiasme la motivation des entrepreneurs étrangers de rester en France même après la fin du programme, et leur volonté d’embaucher les stagiaires français qu’ils ont recruté durant cette année dans l’hexagone, alors on comprend bien que cette initiative du French Tech Ticket ravit tout le monde.

Le premier forum parlementaire de la Blockchain: la France prend les devants

En plus de vouloir faire de la France une véritable terre d’accueil pour les entrepreneurs de toutes nationalités, nos élus veulent conserver un coup d’avance technologique en se penchant très sérieusement sur des secteurs d’avenir ou révolutionnaires comme la Blockchain. Dans cette optique, le premier forum parlementaire de la Blockchain sera tenu le 4 octobre prochain, avec tout d’abord un objectif didactique (expliquer et décrypter les réalités de cette technologie) mais aussi un vrai un but stratégique (discuter et évaluer l’impact d’une telle technologie sur les grandes banques, cabinets d’avocats et compagnies d’assurances qui seront vraisemblablement les plus disruptés). En effet, comme il est stipulé dans l’annonce officielle de ce forum, « la Blockchain est devenue en quelques années l’une des plus grandes promesses technologiques de notre 21e siècle pourtant riche en ruptures et divers changements de paradigmes. Ce dispositif inédit de stockage et de transmissions d’information a en effet la capacité d’être au cœur de la nouvelle économie mondiale, fort d’un potentiel unique de disruption qui devrait bouleverser un grand nombre de secteurs d’activités ».

En quelques mots, la Blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations complètement transparente et sécurisée. C’est donc une infrastructure qui permet de créer des applications qui ne pâtiront pas des dangers de fraudes ou de malversation (d’où le potentiel phénoménal de toute application basée sur la Blockchain et impliquant un transfert monétaire ou nécessitant une confidentialité assurée). Aujourd’hui, la principale application construite sur la Blockchain est la monnaie virtuelle Bitcoin (si vous voulez en savoir plus sur la Blockchain, vous pouvez vous rendre sur le site blockchainfrance.net qui est très bien documenté).

Il est certain que ce sujet est vraiment complexe mais que sa compréhension est capitale pour appréhender le futur de notre économie sereinement. C’est pourquoi ce forum est un signe fort, puisque nos élus français sont les premiers en Europe à organiser un tel événement public et officiel sur cette question. Bravo donc aux personnalités publiques qui portent ce projet: Laure de la Raudière, députée (LR) d’Eure-et-Loir et secrétaire de la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, et Jean Launay, député (PS) du Lot et Président de la Commission supérieure du service public des postes et des communications électroniques (CSSPPCE). D’autant que de nombreux experts et acteurs du secteur, aussi bien publics que privés, ont déjà répondu à l’appel et seront présent en octobre prochain.

Si la France n’est pas encore la République Numérique de référence dans le monde, force est de constater qu’elle fait tout pour s’en rapprocher en assurant son présent innovant (notamment avec le French Teck Ticket) tout en réfléchissant pro-activement sur son futur technologique (avec le forum Blockchain).

ShareThis
Connexite Premium

Publicité