Imprimer

A la une

Mardi 24 Septembre 2013

La fracture de l'éducation artistique et culturelle, bientôt une prise de position du CESE

A l'heure d'une réforme d'importance des activités scolaires et péri-scolaires, qui aboutit à une coopération renforcée entre les acteurs locaux et l'Éducation nationale, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) vote une proposition d'avis sur l'éducation artistique et culturelle.

Portée par Claire Gibault, vice présidente de la section de l'éducation, de la culture et de la communication, et par ailleurs chef d'orchestre, la proposition d'avis était formulé, ansl'exposé de ses motifs, de manière très critique envers la situation actuelle. Relevant les "inégalités criantes" existantes en matière artistique, Mme Gibault propose une "généralisation de l’éducation artistique et culturelle [qui] doit s’opérer à travers des pratiques artistiques dès le plus jeune âge, poursuivies tout au long de la vie dans les différents lieux de séjour et de travail."

Au second plan apparaît la nécessité de mettre en relation les artistes avec les acteurs de la vie culturelle, mais aussi, bien sûr, avec la population, enfants comme adultes.

La séance plénière, les débats et le vote est retransmise en direct sur le site internet du CESE

 

ShareThis
Connexite Premium

Publicité