Imprimer

A la une

Jeudi 07 Fevrier 2013

Fonctionnaires : la refonte de la grille de la catégorie C déclarée "chantier prioritaire" par Marylise Lebranchu

Après quelque quatre mois de concertation avec les organisations syndicales de la fonction publique, portant notamment sur les salaires et les carrières, Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, leur a présenté hier ses conclusions, qui se peuvent se résumer ainsi : maintien du gel du point d’indice, mais ouverture d’un chantier prioritaire, celui de la refonte de la grille des agents de la catégorie C. La ministre leur a proposé, par ailleurs, "l’ouverture d’un cycle de négociation sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations".

Pour les syndicats, le compte n’y est pas, au regard de leurs revendications affichées lors de leur journée de mobilisation du 31 janvier, voici tout juste une semaine : revalorisation du point d’indice, gelé pour la quatrième année consécutive, créations d’emplois, abrogation de la journée de carence non indemnisée… La ministre avait alors déclaré "comprendre leur impatience" tout en ajoutant qu’ils ne pouvaient ignorer les "contraintes budgétaires". Ce qu’elle a confirmé hier en soulignant que "la trajectoire des finances publiques et la situation économique ne permettaient pas d’envisager de mesures générales de revalorisation, et en particulier de l’évolution du point d’indice". Seuls le retour de la croissance et l’amélioration de la compétitivité du pays pourraient, le cas échéant, bénéficier aussi aux agents publics.

Concernant les agents de la catégorie C, ceux dont la situation est la plus difficile, Marylise Lebranchu a d’ores et déjà annoncé la suppression du contingentement de l’accès au huitième échelon pour les adjoints administratifs.

Autre proposition : "inclure dans le périmètre de la négociation une modernisation des régimes indemnitaires et une réforme du système des grilles et de l’architecture statutaire", l’objectif étant d’une "plus grande simplicité et d’une harmonisation de l’organisation statutaire entre les trois fonctions publiques", ce, afin de favoriser les parcours professionnels.

La ministre a donné rendez-vous dans un mois aux organisations syndicales. A l’ordre du jour : mise au point de la méthode et du calendrier du nouveau cycle de négociation.

ShareThis
Connexite Premium

Publicité