Imprimer

A la une

Mardi 28 Octobre 2014

Les fonctionnaires : qui sont-ils, que font-ils ?... Etat des lieux

Parmi les documents budgétaires annexés au projet de loi de finances 2015, les "jaunes budgétaires", documents destinés à éclairer les travaux des parlementaires, contiennent une mine d’informations, notamment chiffrées, concernant, entre autres : les personnels affectés dans les cabinets ministériels, les transferts financiers de l’Etat aux collectivités territoriales, ou encore l’état de la fonction publique et les rémunérations des fonctionnaires. À cet égard, ce dernier document, qui reprend les principaux éléments de l’édition 2014 du rapport annuel sur l’état de la fonction publique, est riche d’enseignements à propos de l’emploi public, des flux de personnels et des parcours professionnels, des rémunérations, dutemps de travail et de la politique sociale, des effectifs et de la politique salariale de l’Etat, des politiques et pratiques des ressources humaines. Morceaux choisis…

L’emploi public en France représente 20 % de l’emploi total (salariés et non salariés). Soit un total de 5,4 millions d’agents (fin 2012), employés, sous des statuts divers, par les services civils et militaires de l’État, les conseils régionaux, les conseils généraux, les communes, les établissements publics nationaux et locaux à caractère administratif, les hôpitaux publics, les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes et les autres établissements publics sociaux et médico-sociaux : 79 % à temps complet, 21 % à temps partiel ; 44 % au sein de la fonction publique de l’Etat (FPE), 35 % dans la fonction publique territoriale (FPT), 21 % dans la fonction publique hospitalière (FPH). Le tout caractérisé par une baisse modérée des effectifs dans la FPE (-1,1 % en 2012), une progression de + 1,7 % dans la FPT, une faible hausse (+ 0,7 %) dans la FPH.

Autre caractéristique, du point de vue de l’emploi des agents de la fonction publique : la poursuite de la féminisation (au 31 décembre 2012, on compte 61% de femmes dans la fonction publique, versus 44% dans le secteur privé et leur effectif a augmenté de + 0,8% dans l’ensemble des trois versants), une féminisation plus nette dans la catégorie A, alors que les femmes restent sous-représentées dans les emplois d’encadrement supérieur et de direction.

À noter également ces quelques chiffres illustrant le temps de travail des fonctionnaires, en particulier celui du travail le dimanche, les horaires atypiques et les contraintes horaires :

  • 28,3 % travaillent 40 heures ou plus par semaine (FPE : 38,3 %, FPT : 19,5 %, FPH : 21,4 %) versus 31,8 % dans le privé ;
  • 16,0 % effectuent des astreintes (FPE : 15,9 %, FPT : 16,1 %, FPH : 15,9 %) versus 8,4 % dans le privé ;
  • 15,6 % ne disposent pas d’au moins 48 heures consécutives de repos par semaine (FPE : 13,1 %, FPT : 12,4 %, FPH : 26,2 %) versus 16,8 % dans le privé ;
  • 47,0 % travaillent le samedi, même occasionnellement (FPE : 40,8 %, FPT : 40,7 %, FPH : 70,3 %) versus 48,2% dans le privé ;
  • 36,5 % des fonctionnaires travaillent le dimanche, même occasionnellement (FPE : 28,2 %, FPT : 30,3 %, FPH : 64 %) versus 25,9 % dans le secteur privé ;
  • 17,5 % travaillent la nuit, entre minuit et 5 heures du matin, même occasionnellement (FPE : 14,4 %, FPT : 12,5 %, FPH : 32,3 %) versus 14,9 % dans le privé.

 

Aller plus loin

Le rapport sur l’état de la fonction publique et les rémunérations, édition 2014

Personnels affectés dans les cabinets ministériels

Transferts financiers de l’Etat aux collectivités territoriales

Le projet de loi de finances pour 2015 et ses documents annexes

ShareThis
Connexite Premium

Publicité