Imprimer

A la une

Mercredi 19 Fevrier 2014

Fonctionnaires : pas de gel de l’avancement mais une possible baisse des effectifs

Le 14 février, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, dans une lettre adressée aux syndicats de fonctionnaires, assurait qu’"aucune mesure ne sera prise qui aurait pour objet de geler l’avancement des agents publics", Interrogée hier sur RMC et BFMTV sur le plan de réduction de dépenses de l’Etat, lequel inspire pour le moins une certaine circonspection au  sénateur PS Gaétan Gorce, pour qui François Hollande "n’a ni les moyens ni la volonté de dégager 50 milliards d’économies supplémentaires", la porte-parole du Gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem a évoqué une possible réduction des effectifs des fonctionnaires. "Le Premier ministre a demandé à Marylise Lebranchu [la ministre de la Fonction publique] d’ouvrir des négociations dans la fonction publique pour faire en sorte d’affecter les fonctionnaires là où c’est le plus utile", a-t-elle précisé, avant de conclure : "Quel résultat cela aura sur le nombre global de fonctionnaires ? Je ne peux pas répondre."

Quant aux 50 milliards d’économies à dégager, "ce ne sera pas facile", a-t-elle concédé, avant d’aaffirmer : "Si j’en crois ce qu’est en train de faire en ce moment-même Bernard Cazeneuve [le ministre chargé du Budget], qui recueille auprès de chaque ministre les propositions d’économies dans chaque ministère, je crois que nous allons y arriver, […].Cela impose d’interroger la pertinence de chacune de nos politiques publiques, pas qu’au niveau de l’Etat mais aussi au niveau des collectivités locales, la sécurité sociale. Tout le monde sera mis à contribution".

S’agissant du nombre des fonctionnaires, la porte-parole a évoqué notamment les possibles mutualisations de services : "quand on parle de mutualisation des services, il y a bien un moment où il peut advenir qu’il y ait moins de fonctionnaires dans tel ou tel secteur". Et encore : "à partir du moment où nous interrogeons la pertinence des politiques publiques, s’il apparaît qu’il vaut mieux se recentrer sur quelques politiques publiques phares et laisser de côté d’autres qui apparaissent moins utiles, cela aura des conséquences, évidemment, en termes de gestion du personnel".

Aller plus loin

L’actualité de connexite.fr : "L’avancement des agents publics ne sera pas gelé… Paroles de Premier ministre"

ShareThis
Connexite Premium

Publicité