Imprimer

A la une

Vendredi 27 Janvier 2017

Fiscalité, droit du travail et startups : points de vue croisés d’Axelle Lemaire et de François Fillon au CES de Las Vegas

Lors du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, salon consacré à l’innovation technologique en électronique qui s’est tenu en janvier, la France s’est distinguée à la fois par la forte représentation de ses startups (au nombre de 233, la troisième plus importante délégation derrière celle des Etats-Unis et de la Chine), ses grands groupes venus montrer leur intérêt pour l’écosystème d’innovation, et ses personnalités politiques.
 
Notre secrétaire d’Etat chargée du Numérique et de l’Innovation, Axelle Lemaire, est intervenue pour défendre le bilan technologique de son Gouvernement, et François Fillon, candidat à l’élection présidentielle, s’est exprimé sur le volet fiscal et le droit du travail en faveur de la création de startups dans notre pays, via une interview dans TechCrunch, site d’information américain dédié aux startups et la technologie.

Interrogé sur la fiscalité et les avantages qu’il pourrait accorder aux entreprises s’il était élu président, François Fillon souhaite "un niveau de fiscalité comparable à celui ayant cours dans les principaux pays concurrents". Sa solution : baisser les charges et rendre aux entreprises une partie de leurs résultats pour qu’elles puissent  "investir et faire de la recherche". Son intention : "rendre aux entreprises plus de 60 milliards de charges et d’impôts, soit environ 3 points de PIB". L’objectif étant de disposer d’un système fiscal "plus simple, plus stable et de même niveau qu’en Allemagne et en Grande-Bretagne".

L’ancien Premier ministre se prononce également pour la suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) afin de "donner à un grand nombre de Français la capacité d’investir dans l’économie". Il propose enfin "un système sur le modèle britannique permettant de déduire 30% de son impôt sur le revenu, jusqu’à un  million d’euros, pour les sommes investies dans les PME et les entreprises innovantes".

A noter que, sur ces questions, Axelle Lemaire partage le même objectif, affirmant que dans le budget 2017 le Gouvernement a "baissé les impôts sur les entreprises qui embauchent en France, baissé les taxes sur les actions distribuées aux employés des startups, et accordé des déductions d’impôt aux business-angels qui investissent dans les startups hexagonales". Mais plutôt que la suppression de l’ISF, elle prône la création d’un compte entrepreneur-investisseur visant à alléger la fiscalité pour les business angels qui investissent dans les PME.

S’agissant du droit du travail, François Fillon veut créer un statut de travailleur indépendant, "qui s’adapte parfaitement à la nouvelle économie, c’est-à-dire aux personnes qui veulent créer leur propre business de façon simple, sans tomber dans les contraintes du salariat qui sont assez lourdes dans notre pays. […] Ces prestataires indépendants pourront passer des contrats avec des entreprises, d’une durée maximum de trois ans, durant lesquels l’administration ne pourra pas requalifier ces contrats de prestation en salariat comme c’est le cas aujourd’hui ".

Quant aux risques de précarisation inhérente à une certaine forme d’ubérisation qui se met en place, source d’abus, François Fillon ne les nie pas et se prononce pour un minimum de contrôles, le véritable challenge étant toutefois pour lui la sortie du chômage : "Six millions de personnes qui ne travaillent pas, c’est un drame à la fois pour ces personnes et pour l’économie française, en termes de consommation et de croissance".

Axelle Lemaire partage la nécessité de contrôle de l’ubérisation des métiers, et du chômage qui touche notre pays. Dans ce domaine, elle a défendu à Las Vegas la loi gouvernementale dite “loi travail”, qu’elle considère "pertinente et adaptée aux problématiques des entreprises digitales".

Aller plus loin

L’interview de François Fillon complète (en anglais)

Lire notre article "Les startups : un sujet pour l’élection présidentielle de 2017, un enjeu pour la France"

ShareThis
Connexite Premium

Publicité