Imprimer

A la une

Mercredi 04 Mai 2016

Endiguer le phénomène d’absentéisme dans les collectivités territoriales : quelles solutions ?

L’Association des directeurs des ressources humaines des grandes collectivités (ADRHGCT) et l’Institut national des études territoriales (INET) publient une étude intitulée "L’absentéisme dans les collectivités territoriales : mesure et pratiques".

Une étude confiée à quatre élèves administrateurs territoriaux de l’INET visant à proposer aux DRH et au-delà :
- une définition partagée de la notion d’absentéisme ;
- des outils de mesure et de suivi de l’absentéisme permettant des comparaisons objectives entre collectivités;
- un recueil de bonnes pratiques expérimentées dans le monde territorial qui pourraient inspirer d’autres collectivités ;
- des propositions d’évolution du cadre réglementaire.

Parmi les solutions "existantes ou à imaginer" pour prévenir et endiguer le phénomène d’absentéisme, les auteurs de l’étude présentent trois types de leviers :
- 1/ Des leviers managériaux, comme : impliquer et responsabiliser la chaîne hiérarchique (gestion du suivi, valorisation de l’octroi de remplacements en fonction de la maîtrise de l’absentéisme, systématisation de l’entretien de reprise d’activité) ; conforter le bien-être et mieux prendre en compte les conditions de travail (développement de la mobilité des agents, mise en place de plans de prévention contre les TMS et RPS) ; améliorer la relation et la coordination entre suivi médical et attentes de services de l’employeur (renforcement des modalités de la visite d’embauche).
- 2/ Des leviers incitatifs et de contrôle : valoriser le régime indemnitaire en fonction de la présence ; recourir au levier de la prévoyance en modulant l’étendue de la couverture en cas d’arrêt ; Faire procéder au contrôle des motifs pour apprécier médicalement l’opportunité des arrêts envoie un signal fort en direction des agents.
- 3/ Des leviers potentiels mais nécessitant ex ante des évolutions du cadre réglementaire : repenser la relation et les missions de la chaîne médicale notamment entre médecine de ville, médecins agréés et représentants de la collectivité ; encadrer les droits des agents pour mieux les concilier avec les contraintes de service public et dans un souci d’équité avec les salariés du secteur privé (plafonnement du report du droit à congés acquis pendant un  arrêt maladie ; rétablissement du jour de carence ?)

Aller plus loin

Le dossier de presse

 

 

ShareThis
Connexite Premium

Publicité