Imprimer

A la une

Jeudi 19 Mai 2016

Egalité réelle : vers une fonction publique accessible à tous les citoyens

Rendre la fonction publique plus représentative de la société française et accessible à tous les citoyens, tel est l’un des objectifs de la mise en œuvre de la politique en faveur de l’égalité réelle, dont les grandes lignes ont été présentées, le 18 mai, en Conseil des ministres.

Sa raison d’être  : "permettre à chacun d’être en capacité de s’insérer pleinement dans la République, lutter contre les déterminismes sociaux et territoriaux, qui freinent l’ascension sociale, agir contre les discriminations et s’attaquer aux mécanismes qui cloisonnent la société française".

Les moyens de cette mise en œuvre : le projet de loi Egalité et citoyenneté, le projet de loi Egalité réelle outre-mer ainsi que la coordination des mesures décidées lors des comités interministériels à l’égalité et à la citoyenneté (CIEC) et l’intensification des dispositifs favorisant l’ouverture de la société française.

Il s’agit, en premier lieu, de permettre à tous de mieux maîtriser la langue française, à commencer par les quelque six millions de personnes en France qui rencontrent encore des difficultés dans le maniement du français. Concrètement, le projet de loi Egalité et citoyenneté visera à améliorer la maîtrise de la langue française au sein des dispositifs de la formation tout au long de la vie et d’intégration des étrangers. Le Gouvernement annonce également la création, au 1er janvier 2017, d’une Agence nationale de la langue française pour la cohésion sociale : intensification de la lutte contre l’illettrisme, réforme du langage des administrations, développement d’actions d’approfondissement du français, sont au menu de ladite agence, qui développera la mise en réseau des acteurs et l’utilisation des outils numériques.

Autre ambition du projet de loi : intensifier la lutte contre toutes les formes de discriminations, de racisme et d’antisémitisme, via des mesures destinées à renforcer l protection accordée par la société à ceux qui en sont victimes, aussi bien dans l’accès à l’emploi, au logement, et plus généralement dans la vie quotidienne. En outre, une démarche pédagogique et éducative sur les causes de la discrimination, et un travail de déconstruction de tous les stéréotypes sera porté et largement diffusé, en lien avec la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme (DILCRA) et avec le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

Quant à l’accessibilité de la fonction publique pour tous les citoyens, le même projet de loi prévoit son ouverture par la voie du troisième concours en assouplissant les conditions de présentation des épreuves et en permettant de prendre en compte les périodes d’apprentissage au titre de l’expérience professionnelle requise pour se présenter. A noter que cette diversification des recrutements sera par ailleurs favorisée par la mise en place de comités d’audition pour les nominations aux emplois de directeurs d’administration centrale, prévue par le décret présenté lors du même Conseil des ministres.

Aller plus loin

En savoir plus sur le projet de loi Egalité et citoyenneté

ShareThis
Connexite Premium

Publicité