Imprimer

A la une

Jeudi 06 Aout 2015

Education nationale et réforme territoriale : 13 régions académiques, 26 académies

Dans le prolongement de la loi du 16 janvier 2015 relative à la délimitation des régions, l’organisation des services académiques et des missions des recteurs évolue : si les académies actuelles sont maintenues dans leurs limites géographiques, elles seront regroupées, à compter du 1er janvier 2016, en 13 régions académiques, avec, dans chacune d’elles, un recteur de région académique, pour assurer la cohérence des politiques éducatives au niveau régional,, souligne le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Les 25 académies métropolitaines continueront d’assurer le pilotage de proximité des établissements d’enseignement et de leurs personnels.et des réformes pédagogiques.

Quant au recteur de région académique, désigné parmi les recteurs de la région, "il disposera de pouvoirs propres et garantira l’unité et la cohérence de la parole de l’Etat dans les champs de compétence intéressant la région ". Il sera l’interlocuteur unique du conseil régional et du préfet de région. C’est lui qui, dans les neuf régions regroupant plusieurs académies, présidera un comité régional académique où siègeront les autres recteurs de la région, ce, pour "harmoniser les politiques publiques de l’Education nationale, de la recherche et de l’enseignement supérieur".

Les recteurs de ces neuf régions seront ceux des académies d’Aix-Marseille, Besançon, Bordeaux, Caen, Lille, Lyon, Montpellier, Nancy-Metz et Paris.


Aller plus loin :

 

 

ShareThis
Connexite Premium

Publicité