Imprimer

A la une

Vendredi 25 Novembre 2016

L’Education nationale lance un plan de mobilisation pour aider les migrants à apprendre le français

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a annoncé le lancement du plan de mobilisation pour l’apprentissage du français aux migrants et réfugiés. Annonce faite le 21 novembre, au lendemain de la journée internationale des droits de l’enfant, à l’issue de sa visite dans une classe UPE2A (unité pédagogique pour élèves allophones arrivants).

Le plan repose sur la mobilisation des associations partenaires du ministère, des ONG, des réseaux humanitaires et de solidarité impliqués dans l’accueil et l’accompagnement de ces personnes, ainsi que des réservistes citoyens de l’Education nationale qui pourront prolonger leur engagement. Selon France 24 et l’Agence France Presse, le ministère a passé un accord avec une vingtaine d’associations, comme la Ligue de l’enseignement ou Emmaüs solidarité, qui bénéficieront de formations et de matériel pédagogiques.

Une instruction en ce sens a été diffusée aux recteurs et aux directeurs académiques des services de l’Education nationale (DASEN). Elle présente les modalités de mise en œuvre et d’organisation de cette mobilisation sur le territoire nationale et à l’échelon académique.

Commentaire du ministère : "Par la diversité de ses partenaires et son expertise en matière d’enseignement à destination des publics allophones, l’Education nationale a vocation à élargir sa participation à l’effort national pour l’accueil de ces populations auquel les services de l’Etat, les collectivités, les acteurs associatifs, mais aussi les citoyens, sont appelés à contribuer."

Aller plus loin

Rappel sur la réserve citoyenne de l’Education nationale

ShareThis
Connexite Premium

Publicité