Imprimer

A la une

Jeudi 15 Septembre 2016

Diversité dans la fonction publique : Annick Girardin veut agir dans la durée

Le 12 septembre, Yannick l’Horty présentait son rapport sur les discriminations dans l’accès à l’emploi public au Conseil commun de la fonction publique. L’occasion pour la ministre Annick Girardin de revenir sur l’action du Gouvernement en matière d’ouverture de la fonction publique à la diversité et de lutte contre les discriminations, une action qui, selon elle, "s’inscrira dans la durée".

Premier type d’action : la sensibilisation et l’information des jeunes. Il s’agit de leur présenter les métiers de la fonction publique, afin de "démocratiser davantage l’orientation vers la fonction publique". Ce fut l’objet de deux amendements gouvernementaux portés dans le cadre du projet de loi "Egalité et citoyenneté". Le premier consistant en une meilleure information via la possibilité pour les élèves de 3e et les lycéens de faire un stage dans l’administration. Le second destiné à faciliter l’orientation des étudiants en portant à leur connaissance les voies d’accès les plus adaptées. Autre mesure : la possibilité pour les jeunes chômeurs, notamment ceux des quartiers défavorisés, de bénéficier d’un nouveau contrat en alternance pour préparer les concours A et N.

S’agissant des concours, justement, l’objectif de la ministre est de garantir à tous les candidats, quel que soit leur milieu social, leur sexe ou leur origine, une égalité de traitement. Un principe inscrit dans l’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 selon lequel "tous les citoyens doivent bénéficier de l’accès aux emplois publics" et qui le sera désormais dans tous les avis de concours.

La diversité, c’est aussi la diversification des profils au sein de la fonction publique. D’où l’harmonisation et l’extension des conditions d’accès au 3e concours, qui tiendra compte des activités professionnelles des candidats, qu’elles soient associatives, privées ou issues d’un apprentissage. Autres mesures prises dans ce sens : un amendement gouvernemental au projet de loi "Egalité et citoyenneté" visant à favoriser l’accès des jeunes peu ou pas diplômés aux emplois de catégorie C, via un assouplissement du dispositif du parcours d’accès aux carrières (PACTE) ; le déploiement de l’apprentissage avec l’objectif de 10.000 apprentis dans la fonction publique de l’Etat et le doublement du nombre de places dans les classes préparatoires intégrées réservées aux candidats d’origine modeste (passage de 500 à 1.000)

Il s’agit enfin de "se doter des moyens d’agir dans la durée en faveur de la diversité" a conclu la ministre, avec notamment la publication biennale d’un rapport sur la lutte contre les discriminations et la collecte systématique des données relatives aux candidats aux concours par les services statistiques, ou encore l’organisation d’une campagne annuelle de tests de discrimination et la généralisation en 2017 dans les formations dispensées aux recruteurs d’un module de lutte contre les préjugés et les stéréotypes, et la mise en place dans les ministères et les écoles de service public d’ici la fin de l’année 2016 de plans d’actions pour la diversité.

Aller plus loin

Le rapport L’Horty "Les discriminations dans l’accès à l’emploi public"

ShareThis
Connexite Premium

Publicité