Imprimer

A la une

Vendredi 06 Mars 2015

Combattre "l’apartheid territorial, social et ethnique"… Après les paroles, les actes ?

La formule est signée Manuel Valls, Premier ministre, "L’apartheid territorial, social et ethnique" frappe un certain nombre de villes et de quartiers sur notre territoire. Face à cette situation, le chef du Gouvernement prônait, l’occasion de ses vœux à la presse, le 20 janvier, de "lutter avec acharnement" contre les inégalités sociales, une lutte "au cœur de cet enjeu fondamental qu’est la citoyenneté. C’est-à-dire ce sentiment d’appartenir à une même nation, d’avoir un destin commun, d’avoir les mêmes droits et les mêmes devoirs".

Le 11 février, en Conseil des ministres, Manuel Valls annonçait la tenue ce 6 mars d’un comité interministériel sur l’égalité et la citoyenneté, l’occasion, entre autres, de revenir sur les quatre grands thèmes sur lesquels l’ensemble des ministres doivent travailler, en coordination : la politique de citoyenneté, la politique de peuplement, l’éducation et l’activité économique.

Concernant la politique de citoyenneté, François Hollande, annonçait alors qu’au 1er juin 2015 tous les jeunes qui en feraient la demande pourraient bénéficier d’un service civique. Depuis, le 4 mars, le président de la République, dans Le Parisien, souhaitait que son administration soit tenue par les élèves de l’Ecole nationale d’administration (ENA) : "Pour encadrer ces jeunes, les élèves de l’ENA seront chargés, pendant six mois de leur scolarité, de l’administration du service civique", précisait-il.

S’agissant de la politique de mixité et de mobilité dans l’habitat, le travail d’ores et déjà entamé par le Gouvernement concerne notamment l’application stricte de la loi SRU – avec notamment la possibilité de la préemption ou du "rachat amiable" de certains immeubles en vente.

Côté éducation, les annonces concernent notamment : la création d’une grande école du numérique, le renforcement des contenus de l’éducation aux médias et à l’information dans les programmes de l’école élémentaire et du collège, l’institution d’une Journée des arts et de la culture à l’école au printemps.

Quant à l’activité économique, le Gouvernement affiche l’ambition de faire de l’Agence nationale pour le développement des territoires "un instrument de mobilisation de tous les acteurs, pour la création et le développement de l’activité économique dans tous les quartiers, tous les territoires, qui doivent être revitalisés". Par ailleurs, le Gouvernement met l’accent sur l’articulation de sa stratégie "avec les collectivités territoriales, régions et grandes intercommunalités pour que le ministère de la Ville, le ministère de l’Economie et des Finances et les associations des opérateurs, la CCI, BPI France, la Caisse des dépôts et l’ANRU, puissent avoir une action coordonnée".

Le comité interministériel sur l’égalité et la citoyenneté, qui se réunit ce 6 mars, suscite d’ores et déjà de nombreuses attentes, comme en témoignent, entre autres, la déclaration du président PS de la Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, dans Libération : "J’attends un choc d’égalité pour les quartiers populaires." et les propositions "pour lutter vraiment contre l’apartheid territorial, social et ethnique" du député socialiste du Val d’Oise, Philippe Doucet, dans une lettre ouverte à Manuel Valls. Après les paroles, quels seront les actes ?

 

Aller plus loin

Stéphane Troussel dans Libération
 

Lettre ouverte de Philippe Doucet à Manuel Valls

ShareThis
Connexite Premium

Publicité