Imprimer

A la une

Mercredi 19 Octobre 2016

Les collectivités locales de plus en plus enclines à réduire leurs effectifs

En 2016, près d’une collectivité locale sur deux (44%) prévoit de réduire ses effectifs. Il y a un an, c’est une sur quatre (26%) qui l’envisageait. Seulement 13% d’entre elles prévoit de les augmenter. Ce constat est issu du baromètre Ressources humaines des collectivités locales réalisé par le Pôle public du groupe Randstad France, en partenariat avec l’association Villes de France, l’Assemblée des communes de France et La Gazette des Communes. Ce recul programmé de leurs effectifs par les collectivités représente une nouveauté depuis la publication du premier baromètre en 2012, mais la baisse des dotations versées par l’Etat aux collectivités est passée par là, durant trois années consécutives, et doit atteindre d’ici 2017 quelque 28 milliards d’euros.

Un "manque à gagner [qui] affecte la politique de gestion des ressources humaines (GRH) de la très grande majorité d’entre elles", soulignent les auteurs de l’étude, ce, en dépit de l’amélioration de la situation financière des collectivités signalée dans un récent rapport de la Cour des Comptes. C’est ainsi que 60% d’entre elles ont déjà réduit leurs charges de fonctionnement en 2016 et que 30% prévoient de le faire d’ici la fin de l’année.

Autre tendance mise en avant par l’étude : une dégradation de leur climat social par de plus en plus de communes (52% des communes, soit + 9 points en un an). "Cette morosité est particulièrement élevée, voire inquiétante, au sein des grandes communes (plus de 50.000 habitants) puisqu’elle atteint 62 %, soit une progression de 23 points sur un an" souligne l’étude. Parmi les facteurs d’inquiétude chez les agents, l’incertitude des réformes territoriales, particulièrement déstabilisatrice pour les catégorie C (68% des répondants).

Aller plus loin

Accéder à l’étude

ShareThis
Connexite Premium

Publicité