Imprimer

A la une

Mercredi 17 Juillet 2013

CNFPT : moins de ressources, un effort sur les formations

Le Centre national de la fonction publique territoriale vient de publier un compte rendu des formations dispensées en 2012. Marqué par un contexte de réduction des recettes, le CNFPT témoigne d’une ambition de garder le niveau de formation à flot, et en constante augmentation depuis 2008.

Avec la diminution du taux de cotisation formation de 10 % en 2012, le centre de formation de la territoriale a du opérer des arbitrages budgétaires qui auraient pu peser sur le nombre et la qualité de formation. La direction du centre a choisi au contraire de jouer sur les dépenses annexes pour garder un nombre et une qualité de formation égales à celles des années passées (84 % de son budget étant consacré à la formation). Les dépenses de formations ayant fortement augmenté depuis 2008 (plus de 30 %), il était nécessaire de garder au moins un niveau équivalent.

En cela, le Centre national de la fonction publique territoriale a été favorisé par la conjoncture globale : la diminution du nombre de concours a conduit à une diminution de plus de 30 % du nombre de stagiaires pour les formations aux concours. Le nombre de formations de stagiaires a ainsi diminué, en moyenne de 9,2 %, témoignant de la stabilité de la formation continue, qui n’a diminué que de 5,6% au cours de l’année 2012. Seule l’activité évènementielle (séminaires, colloques) a continué à attirer encore plus d’agents, et est en hausse de 13,9 % par rapport à 2011.

L’effort de formation a également conforté sa nouvelle orientation, suivie depuis 2008 : plutôt que de former essentiellement des cadres de haut niveau, le centre se focalise sur la montée en compétence des agents de catégorie C, qui constitue l’essentiel des effectifs de la fonction publique territoriale. Ainsi, ont été développés et mis en œuvre des modules spécifiques pour les agents de catégorie C, une consolidation des parcours de la deuxième chance, une intensification des actions de formation dans les départements et collectivités d’outre-mer, la  multiplication des itinéraires métiers dédiés aux agents de catégorie C et le déploiement de modes d’apprentissage innovants pour les agents de catégorie C et de la filière technique. Cela se traduit également par une plus grande proximité géographique entre le CNFPT et les agents, grâce à la création de centres locaux et à l’accompagnement des petites collectivités dans les processus de formation. Les programmes de luttes contre les discriminations et l’illettrisme ont aussi été renforcés, comme en témoigne la hausse de 88% du nombre de leurs journées dédiées.

Le rapport annuel témoigne également de l’utilisation de la mutualisation entre le centre et les collectivités, ainsi qu’entre les collectivités elles-mêmes, pour améliorer la formation. De nouveaux accords cadre entre le CNFPT et la Fédération nationale des centres de gestion de même que les associations des maires ont par exemple été conclu au cours de l’année 2012, pour jouer à la fois sur la coopération et la subsidiarité. Pour les accords entre CNFPT et associations de collectivités, ils prennent la forme de contrats de territoire emplois-formations (CTEF), dont vingt-six sont signés ou en cours d’élaboration.

Si le centre de formation public des fonctionnaires territoriaux est en proie à des coupes budgétaires, le rapport annuel témoigne d’une orientation inchangée depuis 2008, en vue d’offrir toujours plus de formations de qualité à ses agents. Pour faire aussi bien avec moins, le développement des formations dématérialisées semble être un outil majeur, comme en témoigne le lancement de web tv, le succès du wiki territorial et le recours de plus en plus fréquent à la visio-conférence.

Aller plus loin :

Compte rendu annuel des formations du CNFPT

 

 

ShareThis
Connexite Premium

Publicité