Imprimer

A la une

Jeudi 12 Janvier 2017

Le CESE invite les communautés de communes à élaborer des "projets jeunesse de territoire"

Saisi par le Premier ministre pour recueillir son avis sur la place des jeunes dans les territoires ruraux, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) préconise de "rendre obligatoire au sein des communautés de communes […] une compétence jeunesse (16/29 ans), inscrite dans le Code générale des collectivités territoriales (CGCT)".

Il suggère en outre que celles-ci "structurent leurs actions jeunesse au sein d’un projet jeunesse de territoire", sur le modèle des projets éducatifs de territoire (PEdT), en ajoutant ce commentaire : "C’est à l’échelle des bassins de vie que les solutions les plus efficaces et les plus pragmatiques doivent être trouvées, en impliquant les acteurs du territoire et les jeunes eux-mêmes."

Cet avis, adopté à l’unanimité, fait suite à un certain nombre de constats , parmi lesquels :
- les jeunes ruraux s’orientent davantage que leurs homologues urbains après la 3e vers la voie professionnelle ;
- ils entrent plus tôt sur le marché du travail ;
- ils ont en moyenne un taux de chômage moindre mais une plus forte part d’entre eux que les urbains se retrouve ni en formation ni en emploi ;
- les différences entre femmes et hommes devant la formation et l’emploi y sont particulièrement prononcées ;
- les déplacements dans les espaces ruraux sont compliqués par le manque de transports publics et l’obtention du permis de conduire y joue un rôle majeur pour l’accès à l’emploi des jeunes ;
- l’offre de services de proximité est souvent insuffisante ou mal adaptée aux souhaits des jeunes en zones rurales (accès aux soins, à la culture, aux loisirs) ;
- les jeunes des territoires ruraux ont plus qu’en ville confiance dans les relations de proximité mais leur confiance dans les institutions représentatives a fortement baissé.

 "Il est indispensable et urgent d’agir en mobilisant les jeunes et les acteurs locaux pour maintenir et développer une activité économique, sociale et culturelle dense dans les territoires ruraux, pour y renforcer la cohésion sociale, ainsi que pour permettre aux jeunes d’y rester ou de venir y vivre ", conclut le CESE.

Aller plus loin

L’avis du CESE

ShareThis
Connexite Premium

Publicité