Imprimer

A la une

Mardi 08 Septembre 2015

Baisse des dotations : les collectivités territoriales priées de s’adapter

A l’approche de la journée de mobilisation des élus, le 19 septembre, contre la baisse des dotations, à l’appel de l’Association des maires de France (AMF), le président de la République, François Hollande, a confirmé, lors de sa conférence de presse du 7 septembre, la baisse de 11 milliards d’euros sur trois ans des dotations de l’Etat aux communes et intercommunalités, tout en s’étonnant, non sans ironie, de la prétendue incapacité pour certaines à s’adapter.

"Nous avons à faire des économies partout, dans les grandes villes aussi", a martelé le chef de l’Etat, ajoutant : "Il y a sûrement des dépenses de fonctionnement à revoir". En outre, François Hollande a également confirmé la mise en œuvre de la réforme de la dotation globale de fonctionnement (DGF), afin que les collectivités les plus riches puissent aider les autres, et précisant au passage le maintien de leurs dotations pour les communes rurales et "les communes des quartiers difficiles", ce, au nom du principe de "justice territoriale", nouveau concept qui viendra, en quelque sorte, adoucir la baisse des dotations.

Le président de la République, a, par ailleurs, rappelé la création d’un fonds d’un milliard d’euros pour l’investissement local. Objet de ce fonds, récemment précisé par le Premier ministre, Manuel Valls : "Soutenir les projets portés par les communes et les intercommunalité", avec une partie "dédiée à de grandes priorités définies en commun, comme la transition énergétique, le numérique et la construction de logements", et une enveloppe "consacrée aux territoires les plus fragiles, notamment aux villes petites et moyennes, aux bourgs-centres, confrontés à des difficultés pour maintenir le cadre de vie et l’accès aux services de la population".

ShareThis
Connexite Premium

Publicité