Imprimer

A la une

Lundi 24 Juin 2013

L’amélioration des services publics passe aussi par de meilleures conditions de travail des agents

La grande conférence sociale pour l’emploi des 20 et 21 juin a donné lieu à une feuille de route pour l’année à venir. Elle formalise à la fois les constats et objectifs marquants de la rencontre entre le Gouvernement et les représentants des organisations syndicales de salariés et d’employeurs ainsi que des collectivités territoriales au Palais d’Iéna et- les éléments de méthode et de calendrier des actions et réformes à entreprendre retenus par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Ce, pour chacun des six thèmes développés lors des tables rondes : "Mobiliser pour l’emploi et la formation professionnelle", "Améliorer les conditions de travail, prévenir les risques et améliorer la santé des salariés", "Assurer l’avenir des retraites et de notre protection sociale", "Développer les filières et anticiper les emplois de demain", "Moderniser l’action publique (MAP) pour conforter notre modèle de services publics" et "Donner un nouveau souffle à l’Europe sociale".

S’agissant de la MAP, la feuille de route part du principe qu’elle doit "reposer sur une approche partagée, au niveau central comme dans les territoires, avec les agents des services publics et leurs représentants, les usagers, mais aussi les acteurs du développement économique et social que sont les organisations syndicales de salariés et d’employeurs".

Il s’agit, avant tout, de "conduire une réflexion collective prospective sur les valeurs, le champ, le contenu et les modes d’intervention du service public. C’est pourquoi, dès septembre 2013, le commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP) se verra confier une double mission : d’une part, lancer un ou plusieurs groupes avec comme axe de travail "action publique et services publics", d’autre part, participer à la démarche d’évaluation des politiques publiques engagée en décembre dernier.

Par ailleurs, avant fin octobre, le Gouvernement proposera la mise en place d’une "structure territoriale pérenne de concertation entre pouvoirs publics et partenaires sociaux, sur l’action publique et les services publics". Cette instance réunirait les partenaires sociaux représentatifs, l’Etat et les exécutifs territoriaux.

Autres annonces : la mise en place, dès juillet prochain, d’un baromètre de la qualité des services publics, lequel sera décliné ensuite au niveau territorial ; une concertation avec l’ensemble des parties prenantes menée, à l’automne, par la ministre de l’Egalité des territoires et du Logement, Cécile Duflot, "dans le cadre de sa mission d’élaboration d’une stratégie de présence territoriale des services publics".

Quant aux agents publics, ils "doivent être pleinement associés et sont, de même que leurs représentants, les acteurs principaux de cette démarche de modernisation", résumée par la formule "Innover et simplifier avec les agents publics". Avec la nécessité d’une formation de qualité et d’un dialogue social de proximité, nécessité mise en avant par le Gouvernement. Celui-ci proposera d’ailleurs aux autres employeurs publics de généraliser cette démarche : valorisation des initiatives locales de modernisation, meilleure prise en compte des besoins des usagers, amélioration des conditions de travail des agents publics au quotidien.

Aller plus loin

La feuille de route

ShareThis
Connexite Premium

Publicité